Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?
Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?
Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?
Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?Paris 16e : « Les Marches, un routier sympa, ça vous dit quelque chose ?

Voisine du Palais de Tokyo, dans une rue qui devait porter le nom du poète d’Annunzio en 1939 (décision rapportée en 1949), et désormais vouée aux jardins ouvriers conçus par l’artiste brestois Robert Milin en 2002, cette table est désormais inscrite sous le sigle des « Relais Routiers ». Et « Les Marches » sont entre de bonnes mains. Celles des frères Dumant, Jérôme et Stéphane, qui, par-ci par-là en la capitale, reprennent des affaires à l’ancienne, aux décors façon années 40-50. Ils sont déjà à la tête de « L’Auberge Bressane » (7e), « Paris 16 » et la « Pizzeria d’Auteuil » (ex-Petit Marguery) (16e), « La Villa des Ternes » (17e) et « Le Chalet de l’Oasis » dans le parc de Saint-Cloud. Ici, dans la salle rustique façon bistrot ou sur la terrasse ensoleillée (au déjeuner), ils arborent fièrement une cuisine de tradition française, faite (presque) 100 % maison. Me voilà donc attablé pour un tout bon radis beurre, un pâté en croûte avec guindillos, une tomate farcie flanquée de riz, un camembert affiné et quelque dessert de grand-mère (tarte Tatin, mousse au chocolat, crème caramel, île flottante, pain perdu). Mais, au fil de la carte, vous tâterez aussi d’œufs en meurette ou mayonnaise, de champignons en salade, de la terrine du moment, d’andouillette au mâcon, de steak au poivre, de rognon de veau à la dijonnaise, de quenelles sauce Nantua (de chez Bobosse), de coq au vin et d’onglet à l’échalote : un vrai florilège pur jus du classicisme français. D’ailleurs, la carte affiche avec aise : « Cuisine soignée, tout au beurre ». On adhère à ce manifeste en rêvant que des tables comme celles-ci pullulent, plutôt que d’être obligé de sacrifier aux facéties de la cuisine moléculaire et des délires du ragoût télévisé. Merci à ces honnêtes gens qui restaurent avec bon sens sans jamais faillir. En sus, de bien bonnes quilles des régions françaises (mais où donc est la vallée de la Loire hormis le sancerre ?), une ambiance bien tenue, un service qui va l’amble et une addition qui reste dans le ton de la maison. Vous cherchiez un routier sympa à Paris, voilà, vous l’avez trouvé ! Bon appétit et… large soif. ! – « Les Marches ». 5, rue de la Manutention (Paris 16e). Tél. : 01 47 223 52 80. Tous les jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article