Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 19:13
En 1969, Marquèze, un des premiers écomusées créés en France
En 1969, Marquèze, un des premiers écomusées créés en France
En 1969, Marquèze, un des premiers écomusées créés en France
En 1969, Marquèze, un des premiers écomusées créés en France
En 1969, Marquèze, un des premiers écomusées créés en France

Marquèze, dans les Landes, j’y suis allé la première fois en 1975, alors que l’Ecomusée avait été inauguré en 1969. On y accède par le fameux petit train qui emprunte la ligne de chemin de fer fondée en 1889 reliant la gare de Sabres à Labouheyre. Les voitures classées à l’inventaire des Monuments Historiques datent de 1906 et 1911. Pour l’instant, les machines de traction sont des locotracteurs en attendant la restauration des deux machines à vapeur propriété de l’Ecomusée. Le plan de l’actuel écomusée se réfère au cadastre de 1836 et présente le quartier tel qu’on le connaissait à ce moment. A la fin du XIXe siècle, on comptait à Marquèze trois métairies différentes. Mais en 1968, beaucoup de maisons avaient disparue ou étaient en très mauvais état. On a employé ici, pour la première fois, une technique de transfert dont ont bénéficié, parmi d’autres, la maison le Mineur datée de 1772 et la maison de métayers, donnant ainsi à l’airial le caractère qu’il avait autrefois. De même, l’acquisition d’un moulin à Geloux permit d’effecteur, au lieu-dit « Le moulin de Bas », le remontage d’un petit moulin possédant deux jeux de meules. La maison du meunier, elle, fut retrouvée sur la commune de Vert. Propriétaire d’une ou plusieurs exploitations, il met en valeur ses terres selon le principe du métayage agricole, confiant à une ou plusieurs familles de métayers le soin de l’exploitation. Le pa rtage des récoltes se fait en fin de saison selon des règles codifiées, mais parmi lesquelles s’opèrent cependant des variantes d’une commune à l’autre. Au premier échelon de l’échelle sociale, le brassier, qui ne dispos ant que de la force de ses bras, est assimilable au serviteur. C’est souvent dans cette catégorie sociale que l’on trouve les bergers. Dans cette société, le meunier est un homme à part. Situé à l’écart du quartier, il est aussi le maillon essentiel à la transformation des récoltes qui nourrissent la communauté. Prélevant sa part sur les moutures produites il détient là un pouvoir considérable, objet également de toutes les suspicions. Parfois propriétaire de son moulin, travaillant à son propre compte il peut être aussi métayer travaillant pour le compte d’un propriétaire.


En 1890, la nouvelle économie forestière a remplacé progressivement une vieille économie autarcique, organisée autour de la culture de céréales grâce à l’élevage d’ovins sur les immensités de lande. Le travail des métayers était alors de plus en plus consacré à la récolte de la résine ; avec le bois, l’essence de térébenthine, la colophane, la Grande Lande exportait de plus en plus loin de plus en plus de richesses tirées de la forêt. Les bergers sur échasses disparaissent alors du paysage avec leurs troupeaux désormais inutiles. La Grande Lande était entrée de plein pied dans l’ère des échanges. Et aujourd’hui, le paysage s’inscrit dans la volonté de reconstitution initiée par le Conseil Général. La gastronomie locale est aussi à l’honneur à « La Table de Marquèze » qui valorise les producteurs et artisans des villages voisins et au-delà dans les Landes. Asperges, salade landaise, garbure, confit et magret de canard, plat du jour, millas, pastis tout droit sorti du four de Marquèze et tourtière évidemment.

« La Table de Marquèze – à la sortie du train à prendre à la gare de Sabres. De 12 à 14h30.

Réservation conseillée : 05 58 07 59 44. Mais, il vous faudra attendre le 1er avril 2016 pour y accéder : c’est en effet la date de réouverture de l’Ecomusée et de ses dépendances.

« Ecomusée de Marquèze » - Route de la Gare. 40630 SABRES.Tél: 05 58 08 31 31. Courriel : ecomusee- marqueze@parc-landes-de-gascogne.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories