Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 10:29
Arcins (Nouvelle Aquitaine) : "Le Lion d'Or", ça vous dit quelque chose ?
Arcins (Nouvelle Aquitaine) : "Le Lion d'Or", ça vous dit quelque chose ?
Arcins (Nouvelle Aquitaine) : "Le Lion d'Or", ça vous dit quelque chose ?

La première fois, nous étions allés au "Lion d'Or" au moment de Vinexpo à Bordeaux en 1989. Nous avions serpenté les routes du Médoc, avec quelques quilles dans le coffre à mettre sur la table. Jean-Paul Barbier, le gouailleur patron des lieux, acceptait en effet que les mangeurs viennent avec leurs bouteilles (la pratique persiste encore). D’année en année, les visites furent régulières, tant la cuisine régionaliste ici servies dans les assiettes, était aimable et généreuse ("Le Lion d'Or" fût cité dans le Guide "Le Feuilly" 2010). L’ami Barbier a fini par prendre sa retraite, mais il a tout bonnement transmis l’affaire à son chef, venu de chez Cordeillan-Bages de Thierry Marx pour un remplacement de quelques jours… et qui est resté dix ans, Michaël Lemonnier. Et rien, depuis cinq ans, n’a vraiment changé : « pour que tout change, il faut que rien ne change », disait le jeune Tancrède, Alain Delon, dans le film de Visconti, « Le Guépard ».

La famille Lemonnier, avec toute l’équipe, l’a bien compris au fil du temps. La cuisine est dans son jus traditionnel, les bons plats ménagers ont juste été sagement revisités à l’aune du temps, le décor d’auberge n’a guère changé – hormis dans la première salle -, le service est toujours souriant, bon enfant, les propriétaires des alentours gardent leur casier à bouteilles sous clé, prêts à déboucher leur cru, et l’addition sait toujours raison garder, pour meilleure preuve le petit menu à 18 € que nous avons dégusté, venant l’autre jour de l’embarcadère de Lamarque pour déjeuner : assiette de charcuteries locales (rillettes de poulet, grattons et grenier médocain) et sauté d’agneau délicieux servis avec un verre de 15 cl du Château Brillette voisin avant le café gourmand. A la carte, la viande de bœuf et l’agneau triomphent sans mal, en saison les cèpes en persillade, la lamproie à la bordelaise et le civet de lièvre aussi. Pour les vins, la carte est courte, mais le château Tour-Haut-Caussan 2010 de la famille Courrian est une belle opportunité (39 €). Vous êtes ici dans une France régionale qui défend son terroir avec amour et sagesse. Bon appétit et large soif !

« Le Lion d’Or » - 11, route de Pauillac -33460 Arcins. Tél. : 05 56 58 96 79. Du mardi au samedi (dernière commande à 13 h 30 et 21 h 30).

Arcins (Nouvelle Aquitaine) : "Le Lion d'Or", ça vous dit quelque chose ?

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories