Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?
Biarritz : "Chéri Bibi, La Conserverie", ça vous dit quelque chose ?

Presque toute nouvelle toute belle, cette petite adresse à fleur de Côte des Basques, dans le quartier Beaurivage, est désormais engagée sur de jolis rails gourmands. Fanny et François Lemarié, elle ancienne publicitaire, lui journaliste gastronomico-vinique à Paris, ont repris l’adresse avec panache. Dans un décor vintage, aux murs carrelés bleu-ciel d’une ancienne poissonnerie des années cinquante, avec un joli bar jaune et noir sur lequel on pose volontiers le coude, ils ont installé là un bistrot comme on les aime, plein de vie et de jus.

Depuis la cuisine, Fanny livre des petits plats au quotidien tout frais tout bon pour le déjeuner et, derrière le comptoir, François propose des conserves sélectionnées : Anne Rozès pour le boudin du regretté Christian Parra, Nardin pour de fabuleux anchois fumés et encore les maquereaux et sardines de Tricana et Minor, mais aussi l’exceptionnel bœuf séché de Galice de Txogitxu ou les fondants et zestés de citron haricots blancs judiones de la Granja. Mais il y a aussi les terrines de Berthe (la maman de Fanny), les olives de Kalamata, le délicieux saucisson de l’Ariège, le pan bagnat à la ventrèche de thon de Saint-Jean-de-Luz et les sandwiches selon l’humeur du jour, à la brebis et cecina, ou cochon kintoa des Aldudes. Pour l’issue sucrée, les fraises charlotte accourent du Lot-et-Garonne, alors que la crème fouettée est maison tout comme le fondant au chocolat.

Côté quilles, elles sont souvent du genre nature, mais pas toujours. Régalez-vous avec le txakoli de Adur, le cheverny de Philippe Tessier, le vouvray de Nicolas Brunet, le mâcon-loché de Catherine et David Tripoz, le rouge navarrais de Fiesta de Azul, le languedocien Vin des Amis de Jean-François Coutelou, la cuvée Petit Salé de l’ami Raimond de Villeneuve Flayosc en Provence, l’étonnant rioja Rayos Uva d’Olivier Rivière, un petit Français qui fait fureur là-bas, voire même le vin de pomme basque Mokofin de Bordatto à Jaxu.

En sus, l’ambiance est au rendez-vous, à la terrasse très prisée, dans la salle ludique et tout autant au comptoir pour l’en-cas et le casse-croûte. Ajoutons que Fanny et François sont des passionnés qui aiment aussi les gens : cela aide puissamment à tenir haut les conversations qui, comme chacun sait, entretiennent l’amitié. Donc, bien sûr, bon appétit et… large soif !

«Chéri Bibi, La Conserverie» - 50, rue d’Espagne (64200 Biarritz). Tél. : 05 59 41 24 75. Fermé dimanche. Jusqu’à 22 h.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article