Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Ceta-Canada-UE : l'accord scandaleux qui sacrifie de nombreux fromages français AOP
Ceta-Canada-UE : l'accord scandaleux qui sacrifie de nombreux fromages français AOP

Le traité de libre-échange avec le Canada, dit Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement), approuvé par 408 voix contre 254 et 33 absentions le 15 février 2017 par le Parlement de l'UE, sacrifie, parmi nombre d'autres produits un inventaire à la Prévert de fromages français AOP.

Ils sont pas moins de 31 : banon, bleu de Gex Haut-Jura, bleu des Causses, bleu du Vercors-Sassenage, brie de Melun, broccio corse, chaource, charolais, chevrotin, emmental français est-central, fourme de Montbrison, gruyère, laguiole, langres, mâconnais, maroilles, vacherin du Haut-Doubs, ossau-iraty, pélardon, picodon, pouligny-saint-pierre, rigotte de Condrieu, rocamadour, saint-marcellin, sainte-maure-de-Touraine, salers, selles-sur-Cher, soumaintrain, tome des Bauges , tomme des Pyrénées et valençay.

Le traité Ceta, négocié dans l'ombre et sous la tutelle des lobbies financiers, livre tous ces fromages à la copie pure ou à l'imitation sans protection et à la dérégulation financière au Canada, tout comme pour de nombreuses AOP parmi les 1.400 de l'UE. Un traité qui organise moins de normes et de contrôles dans les échanges entre les pays de l'UE et le Canada.

En revanche, 23 fromages français sont protégés : brie de Meaux, cantal, cantalet, chabichou du Poitou, comté, crottin de Chavignol, emmental de Savoie, époisses, fourme d'Ambert, fourme du Cantal, maroilles, marolles, morbier, munster, munster Géromé, neufchâtel, petit cantal, pont-l'évêque, reblochon de Savoie, roquefort, saint-nectaire et tomme de Savoie.

L'accord avec l'UE doit encore être ratifié par les parlements nationaux et régionaux. Que fera la France, dont la position a été défendue par Matthias Fekl (secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l'étranger, ouf !), un des soutiens de campagne présidentielle de Benoît Hamon, qui s'oppose farouchement au Ceta ?

Le groupe des sociaux-démocrates au Parlement de l'UE, au sein de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates, s'est profondément fissuré. Les socialistes belges et français ont voté contre, comme Jean-Luc Mélenchon et ses amis, ainsi que le groupe des Verts. En revanche, les sociaux-démocrates allemands ont voté pour.

Ce scandale qui va frapper de plein fouet les producteurs des AOP fromagères françaises va de pair avec l'inquiétude des producteurs de la filière de la viande française, le volume du tonnage des importations de viande augmentant de 50%.

La logique économique des objectifs financiers que l'on impose aux agriculteurs pèse sur les grands équilibres mondiaux et la biodiversité. Voudrait-on que la France devienne une puissance agricole sinistrée, vivant sous le joug des "amis" nord-américains, on ne s'y prendrait pas autrement. Quand le dynamisme de ce pays ne sera-t-il plus bridé par les lâchetés et les renoncements des hommes politiques ? Avec ce fleuron que sont nos paysans, ce n'est pas seulement l'agriculture que l'on assassine, c'est la France que l'on poignarde dans le dos. A suivre… mais même bon appétit et large soif !
 
PS - Nous pouvez rejoindre les 3.500.000 pétionnaires européens de "Stop TTIP & CETA" et ceux de la Fondation Nicolas Hulot, "Tafa, Ceta : des traités climaticides qui menacent nos démocraties".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article