Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Guide Michelin 2017, avant-première !
 
En avant prendre connnaissance du palmarès du Michelin 2017, je nous livre le portrait quand brosse la rédaction, elle-même. Où on constate que le locavorisme prend sa place, des légumes du jardin sont dans les cocottes, que le terroir n'est pas qu'un prétexte, des producteurs locaux sont reconnus partout, que des chef venus d'ailleurs s'intégrèrent de plus en plus dans le hexagone. Cela annonce-t-il la "révolution" du Michelin à travers cette édition 2017 ? Lisons d'ici après :
 
 "Locavorisme : une lame de fond

Cette année, toute une génération de jeunes chefs, épaulés par leurs aînés, confirme une tendance double : celle du retour au produit, et de la prééminence du goût sur le visuel. Les deux vont de pair. Moins de nuages, de mousses évanescentes ; place au terroir, à l’identité affirmée. On ne va pas au restaurant pour faire des photos mais pour manger. Une nouvelle ligne a envahi les ardoises des tables : « Les légumes de mon jardin ». Priorité au locavorisme, à savoir les circuits courts, et les partenariats avec les producteurs locaux, qui font vivre leur terre, parfois une région toute entière. Les inspecteurs du guide MICHELIN ont assisté cette année à un amusant retournement : les cartes ont raccourci au profit d’énoncés parfois minimalistes tandis que la mise en avant du producteur, sur la carte et en salle, n’a cessé de prendre de l’importance. Comme si les chefs, à leur tour, retournaient la politesse à ceux sans lesquels leur talent ne pourrait s’exprimer : les paysans, petits producteurs, pêcheurs, maraîchers, éleveurs, fromagers… Naturellement, le guide MICHELIN 2017 est le reflet de cette évolution !
 
La cuisine, championne du monde de la diversité… et de l’intégration

Il est des évidences qu’il est parfois bon de rappeler : parce qu’elle récompense le travail, l’envie et la détermination, la cuisine est un formidable vecteur d’intégration. Le guide MICHELIN 2017 en est la preuve, puisqu’il célèbre, encore davantage que les années précédentes, des professionnels de toutes nationalités. Aujourd’hui, à Paris comme en province, à la tête de brigades souvent prestigieuses, officient des chefs pakistanais, tunisien, péruvien, argentin, coréen, israélien, grec, chinois, britannique, australien, allemand, arménien, africain du Sud, brésilien, etc. – sans compter les chefs japonais, dont l’adaptabilité et la légendaire précision se confirment chaque année. Il n’existe pas en France de plus puissant vecteur de diversité et d’intégration que la cuisine. Chacun y arrive chargé de son histoire personnelle, de celle de son pays d’origine, qu’il réinvente, adapte, confronte, conteste, surpasse, épice, découpe en lamelle, ou propose dans sa vérité brute. La cuisine française, c’est Marianne qui sourit. Et la France qui reprend des couleurs."

"Guide Michelin 2017" - Palmarès publié le jeudi 9 février, parution le 15 février.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article