Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

"La vigne et la maison" de Lamartine, ça vous dit quelque chose ?
"La vigne et la maison" de Lamartine, ça vous dit quelque chose ?

Une grille en fer forgé précède la maison d'enfance de Lamartine à Milly (Saône-et-Loire). C'est dans cette demeure du 18e que le poète passa son enfance auprès d'une mère tendre et affectionnée. Lamartine restera toute sa vie très attaché à Milly et à ses paysages de vignobles.

A 67 ans, en 1857, Lamartine revient à Milly, sa « terre natale » au temps heureux des vendanges. « Je me couchai sur l’herbe, à l’ombre de la maison de mon père, en regardant les fenêtres fermées, et je pensai aux jours d’autrefois. Ce fut ainsi que ce chant me monta du cœur aux lèvres et que j’en écrivis les strophes au crayon sur les marges d’un vieux Pétrarque. ». Cet ensemble est un dialogue entre deux aspects du poète : "Mo"i encore sensible au charme décadent de l’automne et" L’Âme" accablée par les deuils et le sentiment de solitude.

Sincérité, poésie intime, élévation spiritualiste de la pensée, variété du ton et du rythme et musique des vers font de "La Vigne et la maison" un chef-d’œuvre lyrique personnel et largement humain.

Aussi, c'est avec douleur que Lamartine vendit en 1860 la propriété familiale pour échapper à la ruine. Après la visite du jardin, on peut voir l'intérieur encore meublé de la maison, ainsi qu'un espace « livres et documents » évoquant son enfance, ses sources d'inspiration et son activité viticole. Extrait dans lequel une ode aux vendanges: 
 
"Ecoute le cri des vendanges
Qui monte du pressoir voisin,
Vois les sentiers rocheux des granges
Rougis par le sang du raisin."

"La vigne et la maison" (1857), Alphonse de Lamartine
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article