Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 09:14
Paris 5e : retour à l'AOC, ça vous dit quelque chose ?
Paris 5e : retour à l'AOC, ça vous dit quelque chose ?
Paris 5e : retour à l'AOC, ça vous dit quelque chose ?
Paris 5e : retour à l'AOC, ça vous dit quelque chose ?
Paris 5e : retour à l'AOC, ça vous dit quelque chose ?
A deux pas de l'Institut du Monde Arabe (IMA), ce bistrot fleure bon le terroir et l'authenticité, vantant une cuisine dans laquelle un public de gourmets décontractés taille laguiole ou  thiers en main. La terrine maison posée sur la table, les sardines millésimées à l'huile de la Belle-Îloise à Quiberon, les charcuteries de Laborie à Parlan (Cantal), le jambon de truie des Pyrénées de Ramon Arrosagaraï, persillé à souhait, la caillette solognote au sanglier en saison, le poulet pattes noires de Barreau, l'andouillette AAAAA de Duval, les viandes de boeuf sélectionnées aux Boucheries nivernaises - d'où le sous-titrage "Bistrot carnivore" -, le boudin basque de Christian Parra, le confit de canard siglé IGP, le cochon fermier accouru de chez Desnoyer, le chèvre de Dominique Fabre, tout ici indique que le produit est roi et choisi avec un soin d'orfèvre.
 
 
Comment d'ailleurs pourrait-il en être autrement quand l'enseigne affiche tout simplement "AOC" ? Voilà en effet le credo quotidien de Sophie et Jean-Philippe Latron. A part cela, dans leur auberge au décor revu et corrigé façon années 50, avec sa rôtissoire, ses meubles cirés, ses objets chinés, ses médailles de bêtes primées dans les concours et sa collection de guides Michelin, vous tâterez aussi d'os à moelle à la fleur de sel avec le pain de l'ami Poujauran, de raie aux câpres, de carpaccio de tête de veau gribiche, de cassoulet, de saint-marcellin de la Mère Richard, de brebis de l'Abbaye de Belloc, de riz au lait façon Teurgoule et de moelleux au chocolat Valhrona.
 
 
En sus, de jolis crus à boire à la régalade comme le sancerre de Crochet, le saumur-champigny de Sébastien Bobinet, le morgon de Foillard, le côtes-du-Rhône de Saint-Cosme, le saint-joseph de Bernard Gripa, ou le côte-de-nuits de Chopin (servi, comme tous les bourgognes, dans le verre conçu par la maison Riedel). Voilà un bistrot qui ne galvaude pas son enseigne. Menu : 29 €. Carte : 45-70 €.
 
 
L'AOC - 14, rue des Fossés-Saint-Bernard. Téléphone : 01 43 54 22 52. Fermé dimanche. Jusqu'à 23 h. M° Cardinal-Lemoine ou Jussieu. Site : www.restoaoc.com

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories