Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Sur la piazza Castello, c’est dans ce « Caffè » historique, le "Mulassano", daté 1907, qu’a été inventé le fameux « tramezzino », en 1926. Ce nom a été forgé par Gabriele d’Annunzio pour remplacer le mot anglais sandwich ». C’est aussi ici qu'une légende rapporte - ce n'est pas vérifié - que Garibaldi aurait fait un « brindisi » au vermouth avec Re Vittorio, autrement appelé Victor-Emmanuel II de Savoie, également surnommé le « Roi gentilhomme ».

Le bar de 31m2 est l'oeuvre de l'architecte Antonio Vandone au début du siècle dernier. Le décor est superbe, avec un très beau plafond à caissons, des cuivres, des miroirs partout, du marbre, de l'onyx de Numidie, des décorations en bronze et du cuir de Madère. Sur le banc en marbre figure une fontaine en bronze qui offre un système de filtration permettant d'offrir en continu le verre d'eau avant le café.

A la fin des années 20, le "Mulassano" change de mains. C'est une jeune fille mariée à Detroit, aux Etats-Unis, Angela Nebiolo, qui reprend l'affaire. Elle importe d'Outre-Atlantique la machine à griller les toasts, avant d'utiliser un pain de mie tendre pour les fameux tramezzini. Ils sont tout d'abord servi en accompagnement de l'apéritif puis, devant le succès, les notables de la Maison Royale, les nombreux employés et couturières de la Via Roma et de la Via Po les adoptèrent pour le déjeuner.

En 1938, le couple vend le "Mulassano" et le Caffè connaît une période de déclin pendant la guerre. C'est seulement dans les années 70 qu'il retrouve les fastes d'antan grâce à une minutieuse restauration de son nouveau propriétaire, Antonio Chessa. Aujourd'hui, c'est sa petite-fille, Vanna, avec un partenaire, Patrizio Abrate, qui est la conservatrice de l'endroit. 

Et, à déguster, pas moins d’une trentaine de tramezzini, dont celui au homard qui est une spécialité, tout comme ceux à la truffe d'Alba et à la bagna cauda piémontaise. Autre spécialité à ne pas manquer, le sabayon aux jaunes d’œufs montés au vin blanc (ou au marsala). Les artistes lyriques du voisin Teatro Regio sont de fervents habitués. Bien sûr, on y consomme force Vermouth. Bon appétit et large soif !

« Caffè Mulassano » - 15, piazza Castello (Torino) – Tél. : 011 54 79 90. Fermé dimanche.
 
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Turin : le "Caffè Mulassano", ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article