Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

La mouclade, ça vous dit quelque chose ?
La mouclade, ça vous dit quelque chose ?
La mouclade, ça vous dit quelque chose ?

 
Aujourd'hui, c'est Georges Simenon qui fait parler le commissaire Maigret, grand amateur de plats de cuisine bourgeoise et qui, ici et là à Paris, a ses tables griffées à son nom.

"Vous aimez la mouclade ? Qu'est-ce que c'est ? Des moules à la crème... Un plat d'ici. Malgré lui, Maigret essayait d'identifier un goût de... de... de quoi voyons ? Une légère pointe... à peine de fumet... Du curry ! triompha-t-il. Je parie tout ce qu'on voudra qu'il y a du curry." (Georges Simenon, "La Maison du juge", 1942).

Eh oui, la mouclade contient bien du curry. Ce régionalisme de l'Ouest, attesté dès le XIIIe siècle, est composé de "moucle", variante dialectale de "moule", et du suffixe "-ade". La mouclade, originaire de Poitou-Charente, d'Aunis et de Saintonge, désigne donc une sorte de ragoût de moules de bouchot au vin blanc, d'échalotes et de persil, arrosé d'une crème au curry.

Et vous n'oublierez pas de suivre aussi les conseils d'Alexandre Dumas le mousquetaire dans son "Petit dictionnaire de cuisine" :  ne pas oublier de les choisir fraîches, et de les débarrasser des crabes, si elles en contiennent, quoiqu'ils ne soient pas malfaisants, écrivait-il.

Sans même de parler du grand Alain Bashung, lui aussi éclairé en la matière, avec son célèbre : "A quoi sert d'avoir l'cochonnet, si t'as pas les boules, à quoi sert d'avoir la frite, si t'as pas les moules ?

Bon appétit et large soif !
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article