Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Paris au coeur de Montmartre, par Raymond Lansoy, ça vous dit quelque chose ?
Paris au coeur de Montmartre, par Raymond Lansoy, ça vous dit quelque chose ?

Et si on allait se balader dans Montmartre ? Mais, il faut aller dans le "Montmartre des Montmartrois", hors des sentiers battus et des chemins touristiques qui sont ceux de troupeaux en transhumance. C'est que nous propose Raymond Lansoy, amoureux fou de Montmartre, piéton de cette République qui est éternelle, dans son livre "Paris au coeur de Montmartre"*.

Au gré de ses envies, vous vagabonderez sur des chemins détournés et vous découvrirez les lieux secrets qui font de la Butte ce village à nul autre pareil.

De cette commune libre, vous vous demanderez, tel André Roussard, le meilleur historien de la Butte, pourquoi plus de 4.000 artistes répertoriés, représentant toutes les facettes de l'art pictural, se sont succédé depuis plus de deux siècles à Montmartre ?

De la place des Abbesses, vous emprunterez le Montmartrobus après être descendu à la station éponyme dont l'entrée a été dessinée par Hector Guimard (104 marches à monter ou via les deux gros ascenseurs), ou le Funiculaire vanté par Céline dans "Féerie pour une autre fois" (1952), parce que, ne l'oublions pas, "les escaliers de la Butte sont durs aux miséreux, les ailes des moulins protègent les amoureux".

Sinon, à pied, voyez La Mire du Nord, au 79 rue Lepic, qui abrite un obélisque construit en 1736, laissez-vous tenter par le paysage bucolique du Clos Montmartre (d'une vigne de 20.388 mètres carrés qui produit un des vins les plus chers qui soient, 45 euros la bouteille de 50 cl), n'ignorez pas la "villa Médicis" montmartroise, la Cité internationale des arts (24, rue Norvins) où travaillent des artistes, en pleine campagne d'un maquis quasiment sauvage.

Certains autres sont aux Fusains (22, rue Tourlaque), à la cité Montmartre aux artistes (189, rue Ordener), à la Villa des Arts (15, rue Hégésippe-Moreau) ou au Bateau-Lavoir où Pablo Picasso s'installa au printemps 1904 après trois ans passés boulevard de Clichy et rue Gabrielle. D'autres peintres et artistes se révèlent sous la plume de Raymond Lansoy : Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh, Pierre-Auguste Renoir, Suzanne Valadon, Maurice Utrillo ou Francisque Poulbot.

Par ailleurs, les cimetières de Montmartre sont des nécropoles qui racontent le mieux l'histoire du village : on y trouve les sépultures de Harry Baur, Arthur Honegger, Théophile-Alexandre Steinlen, Marcel Aymé, Eugène Boudin, Gen Paul, Emile Zola, Hector Berlioz, Jean-Baptiste Greuze, Théophile Gautier, Vaslav Formitch Nijinsky, Heinrich Heine, Sacha Guitry, etc.

Côté cabaret, il y a bien sûr le Moulin Rouge et l'incontournable Michou qui, depuis plus de soixante ans, est le prince des nuits montmartroises. A table, Raymond Lansoy note La Bonne Franquette des Fracheboud (2, rue des Saules), jadis fréquenté par Georges Courteline, Vincent Van Gogh, Gaston Couté et Pierre-Auguste Renoir et qui offre une carte des vins somptueuse et quelques nourritures griffées de très bons artisans. Mais il oublie une antique brasserie, La Mascotte (52, rue des Abbesses), dans la même famille depuis plus de cinquante ans, les Campion.

Pour le reste, il raconte avec talent les squares, les statues, les pavés, les herbes folles et les merles moqueurs, le bâti, les impasses, les ruelles, les passages, les fêtes de Montmartre, les lieux d'amoureux où s'embrasser tout autant que le mythique cinéma le Studio 28 dont Jean Cocteau dessine les candélabres pour en faire "le chef d'oeuvre des salles, la salle des chefs-d'oeuvre".

Bonne lecture, bonne promenade, bon appétit et large soif !

* "Paris au coeur de Montmartre", par Raymond Lansoy (Chêne, 256 pages, photos de Francis Peyrat, 2011, 14,90 €)
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article