Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

McDonald's a supprimé le poulet aux antibiotiques aux Etats-Unis, mais pas en France !
McDonald's a supprimé le poulet aux antibiotiques aux Etats-Unis, mais pas en France !
 

La chaîne de (né) fast-food McDonald's avait décidé en 2015 de supprimer le poulet traité aux antibiotiques de ses 14.000 restaurants américains en l'espace de deux ans. Elle comptait mettre en oeuvre la même mesure sur ses marchés mondiaux, mais seulement pour les antibiotiques désignés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais ce ne sera qu'à partir de 2018 pour le Brésil, le Canada, la Corée du Sud et le Japon. Pour l'Australie, la Russie et l'Europe, donc la France, il faudra attendre la fin 2019 avant que la mesure soit mise en application.
 
Il faut croire que les raisons "éthiques" évoquées par le groupe pour les Etats-Unis le sont quelque peu moins pour la France. Les nuggets aux antibiotiques continueront donc d'être servis dans l'hexagone. Et, de toute façon, le géant du hamburger précise qu'il servira toujours des poulets qui ont reçu des antibiotiques pour des soins curatifs.
 
De toute façon, selon Wenonah Hauter, responsable de l'ONG Food & Water Watch, "ces mesures sont insuffisantes" parce que l'élevage intensif des volailles et l'augmentation des maladies ont poussé les éleveurs à utiliser un nombre croissant d'antibiotiques pour éviter que des germes de contamination ne détruisent les élevages. Et l'on sait aussi que l'usage intensif des antibiotiques a créé chez les volailles des germes qui présentent une "antibiorésistance".

En France, depuis 2016, les poulets élevés et consommés dans les restaurants de MacDonald's ne sont pas exposés à des antibiotiques activateurs de croissance alors qu'aucune farine animale n'est utilisée. Mais, toutefois, les exploitations peuvent continuer à donner aux animaux   de la colistine, un antibiotique de dernier recours jusqu'en 2027, date à laquelle tous les fournisseurs du géant américain devront se conformer à l'arrêt total du traitement par colistine.
 
Donc, pour l'heure, je ne vous souhaite pas bon appétit et large soif chez MacDonald's ! Et d'ailleurs je vous incite à ne pas vous rendre dans les usines à (né) fast-food !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article