Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?

Voici donc la réponse à la devinette que je posais ici même voilà quelques jours. Il s'agissait du nouveau restaurant "L'Oseille" à fleur de Bourse et d'AFP (Paris 2e).
 
Pierre Lecoutre, son chef-propriétaire, je l'avais connu jadis au "Dôme du Marais" et au "Café du Musée", tous deux situés vers l'ancienne place Royale (aujourd'hui appelée des Vosges).

Dans son décor contemporain, avec cuisine ouverte, tables espacées, petite terrasse au calme d'une rue peu passante, il livre une cuisine au plus près de produits cueillis dès potron-minet aux Halles de Rungis. Ce professionnel aguerri cisèle les plats comme nul autre, offrant une cuisine qui a le goût de ce qu'elle doit être, sincère et gourmande.
 
Ses entrées en petites portions, girolles et pourpier, palette de cochon ibérico, salade de tomates  coeur de boeuf, haricots verts de pays sauce vierge de tomates, saumon d'Ecosse mariné, enseigne oblige, oseille et crème de vodka-citronnelle forment une mise en bouche joliment tenue. Sinon, il y aussi le pâté d'oreilles de cochon et la brandade qui, à la manière portugaise, se déguste avec des ailerons de poulet.

Les plats de résistance ne sont pas en reste, entre le poisson selon l'arrivage (vinaigrette au beurre, étuvée de blettes), l'onglet de boeuf rôti et pommes dauphine, le gigot d'agneau à la sauge et aubergines, le rognon de veau à la moutarde violette et, concession à la mode, la mijotée de légumes aux épices et à la marjolaine et riz de Camargue cuit vapeur.
 
En issues sucrées, les framboises d'Île-de-France sont agrémentées d'une mystérieuse "crème madame", la nage d'ananas flanquée de coriandre, le crémeux de chocolat noir est relevé d'une sauce chicorée alors que la semoule à la vanille et aux abricots se pare de miel à la lavande.
 
La carte des vins est concoctée avec le nez de Jean-Christophe Piquet-Boisson qui, en la capitale, se révèle comme un des meilleurs experts de crus de vignerons qui font des vins avec du raisin. Tâtez du saint-chinian Domaine de Gabelas  et du madiran Réchauffement du Climax et de vins que vous allez choisir dans la cave vitrée, juste à côté du bar.
 
Les affiches du film "La Grande Bouffe", française et italienne, incitent à tailler dans l'assiette et à lever le verre. Allez-y donc avec bon appétit et large soif !  
 
- "L'Oseille". 3, rue Saint-Augustin, 75002 Paris. Tél. :  01 45 08 13 76. Fermé dimanche. Réouverture le 21 août. Menus : 23 et 29 € (déjeuner) et 36 € (dîner 4 assiettes). Carte : 40-60 €. M° Bourse.
 
 
 
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Paris 2e : "L'Oseille", ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article