Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Pour les "naturistes", à méditer : "Le terroir et l'homme", selon André Ostertag, vigneron alsacien
Pour les "naturistes", à méditer : "Le terroir et l'homme", selon André Ostertag, vigneron alsacien


Le débat sur les vins "naturistes", en quelque sorte nus, envahit la toile comme jamais. Invectives, anathèmes, comparaisons qui ne sont jamais raisons, excès de toutes sortes président au champ polémique, voire même s'aventurent dans des affaires pénales, avec la condamnation de Marc Sibard, directeur et chef de file autoproclamé du vin nature à Paris aux Caves Augé (pour harcèlements et violences sexuels), et d'ailleurs remercié depuis.

J'aime assez ce qu'en avait dit voilà déjà longtemps André Ostertag, grand vigneron alsacien s'il en est, qui lui aussi, avait été mis en marge de l'appellation à cause de quelques idées neuves qu'il défendait quand il avait repris le vignoble de sa famille.

 "Ceux qui veulent croire, écrivait-il, que le terroir existe à l'état naturel et spontané se trompent. Le terroir, c'est l'homme qui taille et qui laboure. C'est le regard de l'homme qui le fait...".

 Lorsque André, en 1980, reprend le domaine de 4,5 hectares à son père Adolphe, c'est la troisième génération d'une ancienne famille rhénane qui s'installe : aujourd'hui la propriété fait 14,5 hectares répartis sur une multitude de petits jardins de vignes, avec toute la variété des cépages du cru, majoritairement blanc, gewurztraminer, muscat ottonel, pinot blanc, pinot gris d'Alsace, riesling (pour 44 %) et sylvaner, avec 0,7 hectare en roue (pinot noir). Le domaine est installé sur le village d'Epfig pour les 2/3 tiers et, aussi, sur Albé, Itterswiller, Nothalten et Ribeauvillé.

Mais, surtout, André Ostertag a tracé sa propre voie en façonnant les vins selon leur terroir, leur temps et leurs sols, élevant de façon iconoclaste des cuvées en barrique de bois vosgiens, à la manière bourguignonne, au grand dam de nombres de ses collègues vignerons. Il a aussi sublimé comme nul autre des terroirs comme le Fronholz, l'Heissenberg et le Muenchberg. 

Dans les vignes, André Ostertag travaille avec les principes de la biodynamie et accorde une importance toute particulière à la préservation de la faune et de la flore, avec une vigne qui n'est que l'interprète des interactions de la nature.

Depuis ses débuts, il a toujours classé ses crus en trois grandes famille : pour l'expression d'un cépage, les vins de fruit, pour le terroir, les vins de pierre, et pour les vendanges tardives et la sélection de grains nobles, les vins de temps.

Il s'efforce de façonner chacune de ses cuvées en préservant le fruit et son terroir, offrant des vins très secs, droits, profonds, harmonieux et justes. Ils s'adressent autant aux sens, au plaisir immédiat, qu'à l'esprit, pour leur complexité. André a vinifié en 2015, son trente-sixième millésime et le premier avec son fils Arthur. L'histoire va continuer de s'écrire... Bon appétit et large soif !


- André Ostertag, 87, rue Finkwiller (67680 Epfig). Tél. : 03 88 85 51 34. Courriel : info@domaine-ostertag.fr
 

Pour les "naturistes", à méditer : "Le terroir et l'homme", selon André Ostertag, vigneron alsacien
Pour les "naturistes", à méditer : "Le terroir et l'homme", selon André Ostertag, vigneron alsacien
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article