Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Paris 7e : Racines des Prés, ça vous dit quelque chose ?
Paris 7e : Racines des Prés, ça vous dit quelque chose ?


David Lanher est insatiable. Depuis le premier Racines du Passage des Panoramas, il ne cesse d'essaimer dans la capitale, entre Stern et Le Saint-Pourçain jusqu'au récent La Crémerie, en passant par Vivant, Noglu et Paradis, et aussi Racines New-York. Ici, dans ce neuf Racines des Prés, à deux pas de l'église Thomas-d'Aquin et des Editions Gallimard, il propose une cuisine de tradition dans laquelle le produit est choisi et traité avec art et délicatesse, respectant la saisonnalité sur le mode bon, propre et juste.

La brigade du chef Alexandre Navarro (Constant, Laurent, Plaza Athénée, Pré Catelan, Shangri La et Racines 2) - avec les sous-chefs Mathias Marc et Alexandre Alves, le directeur Anthony Pedrosa et son assisante Morgane Marc - travaille un registre qui se renouvelle au fil du temps.
Le jour de mon déjeuner, des asperges vertes de Roques Hautes à l'orange, au cresson et sabayon maltaise, un artichaut barigoule au speck fumé et jus acidulé, une magnifique volaille de Culoiseau aux petits pois, fèves, chou kale et asperges blanches, un lieu jaune de ligne, piperade, chorizo ibérique et basilic thaï, un savarin au rhum, ananas au galabé (sucre de canne artisanal de La Réunion) et crème légère et une tarte soufflée au chocolat pur Madagascar et sorbet cacao. Mais il y a aussi du tataki de bonite, des coquilles Saint-Jacques de la baie de Seine et de la poitrine de cochon de l'Aveyron. Du bonheur jamais pris en défaut.

Au comptoir de marbre rouge avec vue sur la cuisine ouverte ou dans la salle contemporaine, on déguste là des assiettes vives et pleine d'esprit - dans lesquelles les jus et les réductions ont leur part - qui régalent la vue et l'âme. Les prix sont très parisiens (c'est plus doux au déjeuner), mais on sort de là avec la certitude que la qualité a un certain coût.

En cave, les vins sont de bonne provenance (Moscato d'Asti de La Spinetta, Saint-Aubin de Derain, bourgogne de Fanny Sabre, chitry de de Moor, beaujolais de Coquelet, côtes-du-Rhône d'Elodie Balme), le service - en direct des cuisines au comptoir - est alerte voire même enjoué, et l'ambiance est de celle que vous apportez avec votre humeur.

Un bistrot moderne et tendance qui appelle le bon appétit et la large soif !

- Racines des Prés. 1, rue de Gribeauval (Paris 7e). Tél. : 01 45 48 14 16. Fermé samedi au déjeuner et dimanche. Jusqu'à 22 h 30 au dîner. Menus : 29 et 35 € (déjeuner). Carte : 60 € (hors vins).

Paris 7e : Racines des Prés, ça vous dit quelque chose ?
Paris 7e : Racines des Prés, ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article