Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Le Lebey du Meilleur plat 2018 : le triomphe des intrants chimiques et autres !
Le Lebey du Meilleur plat 2018 : le triomphe des intrants chimiques et autres !


Pour la cinquième fois, les guides Lebey demandent aux chefs parisiens sélectionnés de choisir le Lebey du Meilleur plat 2018.

La liste des 14 meilleurs "créateurs" culinaires figurent dans un petit recueil. Chacun d'entre eux proposent une recette. Il s'agit de Keita Kitamura (ERH, 2e), Julien Roucheteau (La Scène Thélème, 17e), David Bizet (L'Orangerie, George V, 8e), Noam Gedalof (Comice, 16e), Christophe Moret (L'Abeille, Shangri Ka, 16e), Bruno Laporte (Kitchen Ter/rre, 5e), Takashi Makagawa (Hiramatsu, 16e), Jérôme Banctel (La Réserve, Paris 8e), Maxime Frédéric (George V, 8e), Anthony Chenoz (Saint-James, 16e), Pascal Hainigue (Le Baudelaire, Burgundy, 1er), François Perret (Ritz, 1er), Jean Lachenal (Lasserre, 8e)  et Benoit Nourrit (Alliance, 7e).

Le vote se fait en deux temps : les restaurateurs font leur choix à partir d'une pré-sélection de 14 plats établie par les enquêteurs des Guides Lebey et c'est ensuite un collège de 21 personnalités qui est convié à l'Ecole Ferrandi pour goûter et noter les plats pré-sélectionnés. Le palmarès est proclamé le 25 mars lors d'un week-end dédié à "L'excellence gastronomique" à Paris, en partenariat avec le magazine "Marianne".

Sans polémiquer - mais vous me connaissez -, que pense le chroniqueur gastronomique de Marianne, Périco Légasse qui anime d'ailleurs l'opération, de la liste des ingrédients utilisés au fil des différentes recettes, largement inspirée des produits distillés par l'industrie chimique ? Allons-y voir quelques noms en forme de liste à la Prévert :

- Collagène d'arêtes de poisson plat
- Essence de shiso vert
- Gomme de Xanthane
- Gellane
- Crème de tartre
- Masse gélatine
- Glucose atomisé
- Stabilisateur à glace
- QS Absolu de rose baptistine
- Fumé liquide de bois de cerisier
- Sorbitol poudre
- Pectine x 58
- Pectine nh 325

Mais rassurez-vous tous les chefs ne sont tombés dans cette facilité. Un seul exemple, la recette de Christophe Moret : le "Pain" de poulette de Bresse doré, les abattis en fin ragoût, spaghetti de salsifis truffés, dans laquelle il n'y a que de la poulette de Bresse, du pain de mie brioché, des salsifis, de la romaine et du beurre de truffe. Ouf, nous sommes sauvés !

D'ailleurs, au cours du dîner de prestige mitonné pour l'occasion, à 420 € par personne quand même, vous mangerez tout autre chose. Ce sont quatre grands chefs qui seront réunis le temps d'une soirée place Vendôme pour proposer le "Dîner de l'année". "Gastronomie haut de gamme, annoncent les organisateurs, mais aussi art de vivre à la française avec tables dressées dans la grande salle du Pavillon Vendôme" et, concluent-ils, "mise en scène féérique et service "en fanfare" pour partager un moment à la fois raffiné, chaleureux et toujours enjoué. A chaque plat son grand vin et pour tous les invités des présents bien choisis pour repartir avec un souvenir évidemment très gourmand."

Au menu

- Huîtres d’Arcachon, caviar, feuilles au goût d’huître « spéciale » de Joël Dupuch, en tartare, infusées et rafraîchies par Alain Dutournier, restaurant Le Carré des Feuillants
Alsace Grand Cru, Domaine Trimbach
******
Homard bleu mariné à la coriandre fraîche, énoki, consommé retour de Hanoï par Hélène Darroze, restaurant Hélène Darroze
Bourgogne blanc, la Compagnie de Burgondie
******
Agneau en déclinaison, boulgour d'artichaut, jus épicé par Jocelyn Herland, restaurant Le Meurice Alain Ducasse
Pauillac, Baron Philippe de Rotschild
******
Délire délice infiniment chocolat par Pierre Hermé, Pierre Hermé Paris
Vin de Madère
******
Café proposé avec armagnac Domaine de Ravignan
Champagne Laurent-Perrier servi lors du cocktail de la remise du Palmarès

Un dîner réalisé par Jean-Pierre Biffi, chef exécutif Potel & Chabot, et par Marc Rivière, chef pâtissier Potel & Chabot et champion du monde de pâtisserie 2009.

Tout cela est quand même plutôt classique, loin des fantaisies créatives de la cuisine moléculaire et de la velléité de l'industrie de nous faire avaler n'importe quoi.

Allez, bon appétit quand même et large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article