Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Paris 17e : la nouvelle table, celle de la famille Pignol, Angelus
Paris 17e : la nouvelle table, celle de la famille Pignol, Angelus

Faute de réponse à la question posée dans mon précédent article, je livre le nom du restaurant : Angelus, qui prend la place du Royal-Villiers dans le 17e. C'est Patrick Pignol et sa famille qui sont installés depuis samedi dernier, ayant racheté le lieu à Guy Maysounave, grand gaillard audois de Quillan, et son épouse Joelle.

Aujourd'hui, le chef Patrick Pignol - qui a quitté voilà quelques mois son "Relais d'Auteuil" (Paris 16e) où il eut deux étoiles Michelin - s'installe (avec sa femme Laurence) avec ses enfants. Ils entendent faire de cette table un endroit de copains, avec une cuisine de produits choisis plus proche des plats bourgeois et de ménage que de la haute gastronomie. 

Et s'il a toujours la dégaine d'un gamin turbulent, joyeux et blagueur qui ne se prend pas au sérieux, on peut être sûr que les préparations seront ciselées et les goûts justes restitués. De même, on sera assuré de trouver là un choix de vins comme nulle part ailleurs, sachant que la cave de Patrick Pignol, avec ses 1.200 références et ses 80.000 bouteilles, formait un petit trésor qui, ici, ne jouera pas qu'avec les grands crus. 

Bienvenue donc dans le paysage gourmand ! Allez-y couteau en poche, en chantant les vertus de la bonne table, en ayant la gourmandise aux lèvres, le nez en éveil, le palais en fête et le cœur au ventre. Bon appétit et large soif !

"Angelus" - 4, place de la Porte-de-Villiers, 75017 Paris. Tél. : 01 43 80 85 14. Tous les jours jusqu'à minuit. 

 

Paris 17e : la nouvelle table, celle de la famille Pignol, Angelus
Paris 17e : la nouvelle table, celle de la famille Pignol, Angelus
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liliane 20/09/2018 14:45

Je viens de déjeuner à l'Angelus Porte de Champerret avec une amie. Nous aurions dû nous méfier car seules quelques tables étaient occupées à 13h. La carte est très réduite et trop simple (escalope milanaise, poulet grillé, entrecôte, andouillette, ... et un plat du jour un tataki de thon). Les prix sont trop élevés, surtout pour les desserts, pour une tarte au citron avec 1mm de meringue dessus, il vous en coûtera 12 € ! Pour les desserts, ils ne vous présentent pas la carte mais les tartes sous cloche de verre, et bien sûr vous n'en demandez pas le prix. Résultat : deux plats, deux tartes,1/2 vittel et 2 cafés : 82 €. On est loin du paysage gourmand mentionné dans l'article.

toutnestquelitresetratures 06/10/2018 11:41

Jirai proche n'émet déjeuner te reviendrai vers vous. Merci de l'intérêt que vous portez à mon blog.

Gilles Kneuss 15/09/2018 20:05

Je suppose que le chef Pignol a passé peu de temps dans la cuisine.
La carte n'a que peu d'interêt et aucune cohérence.
Sardines fraîchement sorties de leur boite.
Tapas perdues dans une assiette année 70
Service indolent : le pain est arrivé en fin de repas malgré plusieurs rappels
Endroit prétentieux mais sans substance.
A éviter