Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Julien, Paris 10e, un bouillon tout nouveau tout beau, ça vous dit quelque chose ?
Julien, Paris 10e, un bouillon tout nouveau tout beau, ça vous dit quelque chose ?
Julien, Paris 10e, un bouillon tout nouveau tout beau, ça vous dit quelque chose ?


Julien, c'était au début du XIXème siècle un bouillon que fréquentaient les employés, les étudiants, les ouvriers et les artisans de ce nord-est parisien.

La façade en bois, la salle en longueur, le bar en acajou de Cuba griffé Majorelle, un ébéniste membre de l'Ecole de Nancy, et décoré de volutes et d'arabesques, recouvert d'un tablier d'étain ouvragé, les muses en pâte de verre signées Trézel, la grande verrière au plafond aux motifs végétaux signés du père de Bernard Buffet, les fresques à la façon du peintre tchèque Alfons Mucha, les appliques en bronze doré évoquant des bouquets de tulipes éclairant les quatre saisons, symbolisées par des femmes-fleurs dont les robes sont incrustées de cabochons et de perles de verre coloré, les boiseries chantournées, la mosaïque au sol en forme de tapis de fleurs, voilà pour ce qui relève du classement à l'inventaire des Monuments historiques de ce décor Art nouveau.

Au début du siècle dernier, voilà 112 ans, c'était donc un bouillon populaire. En 1975, l'endroit avait été racheté par Jean-Paul Bucher qui collectionnera alors les beaux endroits de la capitale, de Flo à La Coupole en passant par Le Vaudeville et Le Bœuf sur le Toit. Il se muera en brasserie chic avec tables nappées, offrant les huîtres chaudes au champagne et le cassoulet d'oie maison parmi d'autres plats revisités à la manière parisienne. 

Aujourd'hui, il a donc retrouvé sa vocation première et son slogan de l'époque : beau, bon, pas cher, et reprend son nom de Bouillon Julien. Repris par Jean-Noël Dron - qui possède la Kammerzell et d'autres lieux strasbourgeois -, après travaux de rénovation du décorateur franco-anglais John Weland qui avait déjà transformé le Flo Reims en Excelsior, et donné un nouveau visage à l’ancien Flo de la rue des Petites Ecuries devenu Floderer, le Bouillon Julien propose désormais une carte populaire.

La cuisine y est concoctée par Christophe Moisand, l'ancien chef étoilé du restaurant Le Céladon à l'hôtel Westminster (Paris 2e) jusqu'à 2016. Les produits sont frais et les prix attractifs - entrées à moins de 5 €, plats à moins de 10 € -, les recettes de bons classiques parisiens sur le mode popu-chic cette fois-ci, à l'instar de la terrine de lapin, du tarama au crabe, des poireaux vinaigrette, du fish and chips, de la tête de veau, de la saucisse au couteau, de la bavette Simmental et de la crème brûlée que l'on irrigue d'un gamay de l'Ardèche ou de quelque autre cru en pichet.

Bon appétit et large soif !

- Bouillon Julien. 16, rue du Faubourg-Saint-Denis (Paris 10e). Tél. : 01 47 70 12 06. Tous les jours de 11 h 45 à minuit.

Julien, Paris 10e, un bouillon tout nouveau tout beau, ça vous dit quelque chose ?
Julien, Paris 10e, un bouillon tout nouveau tout beau, ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article