Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Guide Michelin France 2019 : Jour J 8 heures, des trois étoiles en questiono
Guide Michelin France 2019 : Jour J 8 heures, des trois étoiles en questiono
Guide Michelin France 2019 : Jour J 8 heures, des trois étoiles en questiono

 

Je l’annonçais déjà hier. L’édition du Guide Michelin France 2019 sera bien celle d'une révolution de palais. Elle comptera déjà 75 nouvelles étoiles de plus en rapport à la précédente, mais aussi un nombre record de cheffes promues.

Et surtout, décision médiatique pour faire le buzz ou simple « ménage » dans la hiérarchie des étoiles, quelques gloires qui chutent de leur piédestal. Ainsi en sera-t-il de L’Auberge de l’Ill de la famille Haeberlin à Illhaeusern en Alsace, du remuant Marc Veyrat en Savoie qui, pourtant, avait été promu l’an passé, et du discret Pascal Barbot à l’Astrance à Paris, qui, tous, seraient sanctionnés.

Pour la troisième étoile, les rumeurs s’amplifient : Jean-François Piège avec le Grand Restaurant à Paris 8e, Christopher Coutanceau à La Rochelle, Alexandre Couillon à La Marine à Noirmoutier, Laurent Petit et Yoann Conte à Annecy, Jean Sulpice à l’ancienne Auberge du Père Bise à Talloires et tous trois en Savoie sont en piste.

Mais d’autres élus sont en embuscade, tels, dans le Grand-Est, Olivier Nasti au Chambard de Kaysersberg, Jean-Georges Klein à La Villa Lalique de Wingen-sur-Moder, le duo Schaal-Stamm à La Fourchette des Ducs à Obernai et, sur la Côte d’Azur Bruno Ogier au Cannet, alors qu’en Bretagne Olivier Bellin aux Glaziks de Plomodiern pointe aussi le bout de son nez.

Les cheffes seront, en cette année, à l’honneur. Une dizaine d’entre elles seraient promues : Stéphanie Le Quellec à La Scène au Prince de Galles à Paris 8e obtiendrait une deuxième étoile, Beatriz Gonzalez au Neva dans le 8e (enfin), Julia Sedefdjian chez Baieta depuis à peine un an dans le 5e, Fanny Herpin chez Allard dans le 6e, Chiho Kanzaki chez Virtus dans le 12e, Amélie Darvas chez Aponem à Vailhan dans l’Hérault et Virginie Basselot, le MOF du Negresco à Nice, sont de celles-là.

Côté deux étoiles, Alain Dutournier au Carré des Feuillants à Paris 1er avait longtemps flirté avec la troisième – chaque année, longtemps, on se posait la question – perdrait sa deuxième étoile. En revanche, parmi les nouveaux promus, David Toutain, dans le 7e, serait honoré, alors que Marseille verrait l’avènement d’Alexandre Mazzia dans cette catégorie.

C’est à la Salle Gaveau à Paris que tout cela sera confirmé ou non. Ici même, toute la journée, les événements Michelin seront racontés par le menu. En attendant, bon appétit et large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article