Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Quoi de neuf ce mercredi, ça vous dit quelque chose ?

 

Chaque mercredi, à travers la nouvelle rubrique de ce blog, vous trouverez des informations tout en fraîcheur de l’actualité gastronomique et vinique.

-          Bocuse à Paris 1er. Ce sera fin avril à l’Hôtel du Louvre rénové, près du Palais-Royal, pour un répertoire de la cuisine lyonnaise traditionnelle, entre gratin de macaroni, quenelles de brochet sauce Nantua et volaille de Bresse à la crème et aux champignons et, en issue sucrée, gaufres grand-mère.

 

-          Cinq MOF rue du Vieux-Marché-aux-Poissons au Maïence à Strasbourg (Bas-Rhin) qui ouvre pour la Saint-Valentin, demain. L’initiative en revient à Cédric Moulot, propriétaire de nombreuses tables de la ville, dont deux qui sont étoilées Michelin, le 1741 et Le Crocodile. Ce sera sous la houlette du trois étoiles Michelin Gilles Goujon (MOF 1996) à L’Auberge du Vieux-Puit à Fontjoncouse (Aude). Il sera épaulé par quatre autres MOF, le boulanger Sylvain Herviaux (2011), le fromager Cyrille Lorho (2007), le sommelier Philippe Troussard (2015) et le pâtissier Pascal Caflet (1989).

 

-          Le chef Antoine Chepy quitte Haraneko Borda à Itxassou (Pyrénées-Atlantiques) où il était honoré par le guide Michelin. Il pratiquait là, dans un cadre champêtre, une cuisine régionale 100 % locavore : jambon maison, boudin au piment d’Espelette, pied de cochon ravigote et porc Kintoa grillé.

 

-          L’institutionnel restaurant espagnol El Picador, boulevard des Batignolles à Paris 17e, a été vendu.  

 

-          Roger Pourteau, une des figures des rubriques gastronomiques et viniques de l’hexagone, nous a quittés. Il était né le 8 août 1929 à Saintes (Charente-Maritime). Fils de cheminot, il a notamment signé « Les fins mets de l’histoire » aux Editions de l’Humanité (1988), quotidien auquel il a collaboré durant de longues années, de 1956 à 1989. Il écrivait aussi pour Cuisine et Vins de France, Passion des Vins et, comme votre serviteur, pour le Guide de la Route des Vins. 

 

-          Marc Haeberlin – qui vient de perdre sa troisième étoile en Alsace à l’Auberge de l’Ill à Illhauersen (Bas-Rhin) - obtient une nouvelle étoile Michelin dans le guide éponyme de Suisse 2019 au restaurant Ritzcoffier au Palace d’Obbrugen dans le complexe hôtelier du Bürgenstock.

 

-          La Brasserie du Lutétia (Paris 6e), dans un décor signé par Jean-Michel Wilmotte, à la cuisine à la thématique poissonnière, marine et marseillaise, dont la carte a été conçue par Gérald Passédat, trois étoiles Michelin au Petit Nice sur la corniche Kennedy à Marseille (Bouches-du-Rhône), a été confiée à Patrick Charvet, qui travailla au Noto et au Hyatt Paris-Madeleine en la capitale : bacon de thon, chair de tourteau en feuille d’ananas, friture de pistes, scampi fritto misto, boulettes de poissons aux pois chiches, et grand menu autour de la bouillabaisse.

 

-          Le bulot de la baie de Granville (Manche) vient d’obtenir l’IGP, l’Indication Géographie Protégée.

 

-          La carafe d’eau ordinaire au restaurant n’est plus obligatoire depuis janvier 2016. Le restaurateur peut même la facturer, à la condition de vous avoir préalablement informé par voie d’affichage. Cependant, en pratique, et d’un point de vue commercial, cette disposition est rarement appliquée, parce que cela pourrait être mal vécu par les clients.

 

-          Connaissez-vous McCain, East Balt, Moy Park, Florette, Les Fermiers de Loué, Cargill ? Ce sont quelques-uns des fournisseurs de McDonald’s. McCain, c’est pour les frites (200.000 tonnes), East Balt pour le pain (40.000 tonnes de blé), Moy Park pour les steaks (47.000 tonnes), Florette pour les salades (15.000 tonnes), Les Fermiers de Loué pour les wings label rouge de poulets (pour la moitié de leur production), Cargill pour les McNuggets. C’est ce que nous apprend la revue Capital dans une enquête sur ces fournisseurs de McDonald’s qui font fortune grâce à la multinationale du fast-food.

 

-          L’enseigne Bistrot Régent qui détient une centaine d’adresses dans l’hexagone totalise 5 millions de couverts en 2018 avec une mono-formule à 13,90 €. Lancé par Marc Vanhove les tables Bistrot Régent sont conseillés par le chef Philippe Etchebest, étoilé Michelin. La maison est aussi sponsor du club de football des Girondins de Bordeaux qui officie en Ligue 1.

- Gros succès médiatique pour le guide Michelin 2019 avec les deux étoiles obtenues dans ce millésime, Stéphanie Le Quellec, la cheffe du restaurant La Scène de l'Hôtel Prince de Galles à Paris 8ème, annonce son départ quelques semaines après. La direction de l'hôtel renonce en effet à la haute restauration. La décision semblait déjà se dessiner à travers des rumeurs depuis début décembre 2018. Le Michelin était-il déjà informé ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article