Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Le Dictionnaire délicieux de l'Italie, ça vous dit quelque chose ?

 

Le Dictionnaire délicieux de l’Italie, ça vous dit quelque chose ?

Dans la collection dédiée à l’Italie qu’elle a lancée en 2014, Emmanuelle Mourareau publie le Dictionnaire délicieux de l’Italie.

Saviez-vous que « Barbagliata », en plus de baptiser la boisson chocolatée milanaise, fut le nom du plus grand impresario que le xixe siècle ait donné à l’opéra ?

Saviez-vous qu’au xve siècle, l’économie de la baccalà jeta les fondements du capitalisme ?

Saviez-vous qu Cavour s’abreuva de bicerin en planchant sur l’unité politique du pays ?

Saviez-vous qu’au xixe siècle encore, la culture de la bergamote fit de Reggio Calabria la Manchester du Sud ?

Saviez-vous que les cantucci doivent leur notoriété à l’Exposition universelle de Paris de 1867 ?

Saviez-vous que le caviar de Venise doit la sienne à la communauté juive de Ferrare ?

Saviez-vous qu’à Crémone, la mostarda fait sérieusement de l’ombre à Stradivarius ?

Saviez-vous qu’avec ses cinquante entrées, le Dictionnaire Délicieux de l’Italie vous régalera d’anecdotes, de légendes et de vérités gourmandes et qu’il va devenir un indispensable livre de chevet pour mieux connaître votre abécédaire de l’Italie gourmande et de son histoire ?

Voilà, c’est presque fait. Il vous reste à vous précipiter à La Librairie Gourmande ou chez RAP (ou une bonne librairie) pour acquérir l’ouvrage.

Bonne lecture, bon appétit et large soif !

­ >Le Dictionnaire délicieux de l’Italie, par Emmanuelle Mourareau, Editions du Pétrin, 192 pages, 22,70 €.

­ La Librairie Gourmande, 92-96, rue Montmartre (Paris 2e).

-        RAP, 1, rue Fléchier (Paris 9e).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ferriere Bénédicte 02/06/2019 22:18

Bravo et merci cher Roger. Je vois que tu as la forme ! On s'en réjouit. Et T'embrasse.

toutnestquelitresetratures 05/06/2019 09:18

merci Bénédicte il me tarde de quitter la faculté