Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Gastronomie : quoi de neuf ce mercredi, ça vous dit quelque chose ?

 

Chaque semaine, en ce jour, je vous donne des nouvelles fraîches de la gastronomie et du vin. Ce mercredi, en vedette, le militantisme actif de Gilles Pudlowksi pour la troisième étoile de Jean-François Piège au Michelin et les interrogations sur l'avenir de l’ancien directeur du Michelin, Jean-Luc Naret. ________________________________________

 

  • Chaque lundi l’ami Gilles Pudlowski livre sa rubrique sponsorisée par la société Metro, « Les chuchotis du lundi ». Cette semaine, il milite activement pour que Jean-François Piège obtienne sa troisième étoile au Michelin pour son « Grand Restaurant » de la rue d’Aguesseau dans le 8e. Cet olympe, selon Pudlowski, lui semblant promis inexorablement. A part cela, le chef a quitté en juillet Top 6 – tout en s’apprêtant à participer à une nouvelle émission culinaire à la rentrée -, Il a aussi repris un bistrot historique des Halles – un de plus après la « Poule au Pot » -, « L’Epi d’Or », rue Jean-Jacques Rousseau (1er). A suivre.
  •  
  • « Le Terminus Nord », sise en face de la Gare du Nord, brasserie de choc de ce qui fût le groupe Flo de Jean-Paul Bucher, est tombée entre les mains du groupe Bertrand. Elle rouvrira début septembre avec un nouveau look après d’importants travaux.
  •  
  • Pour les détracteurs du rosé – ils sont nombreux ! -, je vous invite à lire le site qui lui y est consacré, « Monsieur Rosé ». Il est de la plume de Marc Vanhellemont, journaliste viticole, qui le défend dans toutes les appellations, toutes les régions, tous les pays. Dernières livraisons, l’Afrique du Sud, l’Autriche, Tavel, la Provence, la Calabre et la Lombardie. monsieurrose.food.blog

 

  • Gérard Depardieu liquide son empire de bouche ou presque. Sa poissonnerie de la rue du Cherche-Midi (Paris 6e) a été cédée voilà deux ans déjà. Son enseigne-phare « La Fontaine de Gaillon » vient d’être vendue. Les objets du restaurant seront mis aux enchères à l’automne. Il ne garde que « Le Bien Décidé », bistrot de la rue du Cherche-Midi. Côté vins, il reste très présent, en Anjou, Bourgogne, Hérault, Argentine, Algérie, Espagne et Maroc.
  •  
  • Guillaume Monjuré – que je connus au « Goupil » à Paris 17e – est désormais étoilé Michelin dans un village de 400 habitants, aux alentours de Villard-de-Lans à Corrençon-en-Vercors au sein de l’Hôtel du Golf, tenu par la troisième génération avec Sandra et Richard. Avec Chrystel Barnier, ils tiennent une auberge montagnarde dans laquelle les produits sont ciblés, les saveurs livrées dans leur meilleure expression et les vins joliment sélectionnés. On n’en attendait pas moins d’un cuisinier au parcours brillantissime : Jamin, Roellinger, Vigato, etc.
  •  
  • Jean-Luc Naret fût jadis le wonder-boy du Guide Michelin, qui en avait fait son directeur flamboyant, aussi médiatique que ludique, ouvrant le guide aux horizons les plus divers. Pour autant, il n’a pas voulu – ou n’en a pas eu les moyens – faire évoluer Michelin avec son temps. Aujourd’hui, il est l’homme fort du Groupe Reybier Hospitaly dont il s’occupe de l’image à travers le monde, et notamment pour « La Réserve », palace parisien de l’avenue Gabriel dans le 8e. La rumeur l’annonce partant. « Le Crillon » a besoin d’une nouvelle tête, mais le challenge est-il assez important pour Jean-Luc Naret ? A suivre .

Bon appétit et large soif ! Et à mercredi prochain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article