Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

 Chirac et Le Père Claude, ça vous dit quelque chose ?
 Chirac et Le Père Claude, ça vous dit quelque chose ?

Voilà 50 ans et quelques broutilles Claude Perraudin, dit Le Père Claude, en avait 14. C'est à ce moment qu'il s'est acoquiné avec les pianos. Et pendant ce demi-siècle ou presque, Jacques Chirac a été un fidèle de sa cuisine, à partir de 1996. 

Il est vrai que cet élève de Troisgros, ami de Bocuse, pratiquait la cuisine que Chirac adorait. Je l'ai connu dans les années 80 alors qu'il officiait à L'Auberge qui portait son nom dans le 2e près de la Bourse, avant qu'il s'installât aux abords du métro aérien à La Motte-Picquet dans le 15e.
 
C'est là que la rumeur de sa cuisine des familles s'est répandue et vînt aux oreilles du grand Jacques. Selon l'humeur, cela pouvait être le homard aux tortellini et aux morilles, le boudin noir du Pays Basque de Christian Parra, le panaché de viandes cuites à la plancha (poulet, veau, bœuf et agneau) ou l'assiette de ris et rognon de veau. Et aussi la fameuse tête de veau.
 
L'homme avait sa table, la 58, et n'oubliait jamais de saluer les convives ici ou là. Son départ était toujours ponctué d'applaudissements nourris.

Le souvenir de Jacques Chirac est pérennisé par de nombreuses photos. Le Guide Michelin ignore la maison, mais elle est célébrée par l'éminente Association des Vagabonds Ecraseurs de Raisins !

Bon appétit et large soif !
 
- Le Père Claude. 51, avenue de la Motte-Picquet (75015 Paris). Tél. : 01 47 34 03 05. Tous les jours.
  

 

 Chirac et Le Père Claude, ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article