Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Gastronomie : quoi de neuf ce mercredi, ça vous dit quelque chose ?

 

Chaque semaine, ce jour, je vous livre des nouvelles fraîches, voire même exclusives, de la gastronomie et du vin. Dans ce présent article, la gastronomie française est en vedette avec la Coupe du Monde de Rugby au Japon.

 

-         A l’occasion de la finale de la Coupe du Monde de Rugby – qui se déroulera du 21 septembre au 8 novembre au Japon -, une « dream team » de cuisiniers français amateurs d’ovalie se rendra au Japon. Yves Camdeborde, Christian Constant, Julien Duboué, Christelle Brua et Pierre Augé ont imaginé un menu franco-français qui sera servi à 300 personnes à l’Ambassade de France à Tokyo. Le « French Flair » se retrouvera notamment dans l’assiette proposée par Pierre Augé, le Biterrois vainqueur du concours télévisé Top Chef en 2014 : le civet de moules de l’étang de Thau farci à la chair à saucisse dans une sauce au vin rouge liée au sang. Dans le cadre de sa préparation, l’équipe de France de rugby – habillée par Bragard - avait déjà porté haut les valeurs de la cuisine française en juillet dernier au Châteauform’ de Rochefort-en-Yvelines, avec un repas concocté par Jean-François Piège, Christian Constant, Yves Cambedorde, Christian Etchebest, Samuel Chicco, Bertrand Bluy et Nicolas Gras.

-          

-          

-         L’hécatombe prend de l’ampleur au Guide Michelin. Un nouveau chef étoilé, Yannick Delpech, à L’Amphitryon à Colomiers dans la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne), renonce à figurer dans l’édition 2020 de Guide. C’était le plus jeune étoilé de France en 2000. Il avait obtenu sa deuxième étoile en 2008 et l’avait perdue en 2017. Au mois de décembre, il ouvrira une nouvelle affaire avec un concept différent (Des Roses et des Orties).

-          

-         Le Guide Michelin Singapour 2019 couronne - pour la première fois depuis sa création – deux tables à 3 étoiles, Les Amis de Sébastien Lepinoy (avec une cave riche de 3.000 références) et Odette de Julien Royer (en hommage à sa grand-mère). Par ailleurs, 37 restaurants – dont 7 nouveaux – sont couronnés d’une étoile.

-          

-         Vous avez sûrement connu Vanina et Alberto Herraiz alors qu’ils nous faisaient connaître la gastronomie espagnole quai des Grands-Augustins à Paris 6e, et auparavant même rue Saint-Julien-le-Pauvre dans le 5e.
Ils sont revenus avec une table-épicerie au 39, rue de Verneuil dans le 7e. On peut déjeuner jusqu’à 16 heures.


- Le chef Nicolas Le Tirrand, 38 ans, qui était en place chez Lasserre (Paris 8e) depuis septembre 2018 a quitté la maison. L’homme qui a notamment travaillé aux côtés de Yannick Alléno, Alain Ducasse et Eric Briffard va se consacrer à un projet personnel. Quant à Lasserre, la maison a souffert pendant un an des manifestations des gilets jaunes. De même, depuis plusieurs années, des chefs se succèdent, le directeur-sommelier-star, Antoine Pétrus, quitte l’établissement en 2015, et la direction semble n’être guère ambitieuse pour son avenir.

 

-         Le guide Bettane & Desseauve, c’est fini ! Du moins dans sa forme actuelle. L’an prochain, les deux complices envisagent un nouveau concept.

-          

-         Marc Veyrat – qui n’a toujours pas déposé sa plainte annoncée contre le Guide Michelin – est partout, dans des aéroports, dans les gares et, maintenant, au Bœuf sur le Toit (Paris 8e) rendu célèbre jadis par Jean Cocteau et remis à l’honneur par Jean-Paul Bucher, du groupe éponyme. Aujourd’hui, il est associé avec Patrick Bruel et Moma Group. En revanche, la rumeur de la vente de son restaurant de Manigod (Haute-Savoie), La Maison des Bois, se fait plus insistante. Quoiqu’il faudrait déjà un investisseur pour payer la facture….

 

A la semaine prochaine, bon appétit et large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article