Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Près de Waterloo, La Brasserie de l’Alliance, ça vous dit quelque chose ?

 

 

Mon complice gourmand de Wallonie, Jean-Pol Baras que vous connaissez désormais quelque peu (articles déjà parus ici même le 6 et 27 août), est très actif. Aujourd’hui, il mêle l’histoire et la gastronomie.

 

La réflexion est devenue poussiéreuse. Autrefois, lorsque l’on voulait briller dans les banquets de famille, on précisait que la bataille que Napoléon perdit n’avait pas eu lieu à Waterloo, mais à Braine-L’Alleud (c’est dans le Brabant Wallon). C’est en partie vrai. Mais on sait que l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs, et le QG de Wellington était situé sur la commune de Waterloo. Alors…

 Braine-L’Alleud est longtemps restée discrète dans le voisinage de la grande plaine où l’on pourrait croire, lorsqu’on la visite, que l’Empereur fut gagnant. Mais aujourd’hui, la commune se dote de nouveaux quartiers. Elle attire d’autant qu’elle devient un des endroits gastronomiques les plus prisés de la banlieue bruxelloise.

Bien des bonnes tables sont à dénoter autour des deux qui sont distinguées par le Guide Michelin à 1 étoile : la Maison Marit (chaussée de Nivelles, 336 – 00 322 384 15 01) en bordure de la forêt où Dimitri Marit a pris la succession de son père (agneaux et volailles dans l’élevage maison, belle cave), et Philippe Meyers et son épouse (rue du Doyen Van Belle, 6, 00 322 384 33 18) en ville à la cuisine d’une fraîcheur irréfragable où, en sus, vous pouvez consulter une collection de guides Michelin. Chez l’un comme chez l’autre, on découvre les produits et les préparations soignées pour le plus grand bénéfice de saveurs aussi admirables que délicieuses.

 « Alliance » est un mot que l’on retrouve souvent dans l’histoire de la bataille de 1815. Elle fut la cause de la défaite imprévue. On la mentionne désormais dans l’appellation d’une nouvelle Brasserie, loin pourtant de la morne plaine.

 Logée dans une ancienne ferme, on y trouve tout ce que l’on peut attendre de ce genre d’établissement, ouvert 7 jours sur 7 avec un parking aisé. Les tables bien agencées, l’agitation de la salle sans que le bruit soit agaçant mais qui convoque davantage la convivialité, la gentillesse du personnel et la qualité du service. Quant aux plats, ils sont tous représentatifs à des tarifs tout à fait abordables (plusieurs préparations de steak tartare à 19 €, les linguine en différentes versions, les viandes au gril et, spécialité maison, le cochon de lait grillé).

Les jours d’été ont été propices au rosé. Le vin de Provence de chez Minuty (le M) attendait les palais. La carte des vins suggère de belles bouteilles (comme le Clos de May en Moulis), beaux choix aussi de chardonnay du Languedoc et de Bourgogne. A boire pour la soif, le touraine gamay de Marionnet. Le nom des vignerons est indiqué, mais pas le millésime. A corriger.

 La belle Alliance causa la perte de l’Empereur. La bonne est à fréquenter Avenue du Japon, 1, à Braine-L’Alleud, 00 322 387 17 20.

Près de Waterloo, La Brasserie de l’Alliance, ça vous dit quelque chose ?
Près de Waterloo, La Brasserie de l’Alliance, ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article