Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?
Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?

Chez l'un des artisans de la production de roquefort, la Fromagerie Gabriel Coulet, située au coeur du village de Roquefort-sur-Soulzon, on ra conte une histoire qui commence en 1872.
 
A ce moment, Guilhaume Coulet, qui acheminait du vin en char à boeufs depuis Montpellier, eut l'idée de creuser une cave sous sa maison. La découverte de magnifiques fleurines, des fissures naturelles creusées dans la roche, l'incita à creuser une cave d'affinage. En 1906, son fils, Gabriel Coulet, développa la fromagerie et lui donna son nom. Aujourd'hui, après son gendre Francis Laur et les arrivées d'André et Pierre Laur, ce sont Emmanuel et Jean-Pierre Laur qui assurent la succession.
 
Mais le roi des fromages, selon l'expression employée par Diderot, ne serait rien s'il n'y avait eu le rocher du Combalou.
 
La légende raconte qu'un berger qui promenait son troupeau vers la grotte du Combalou, abandonna son casse-croute, composé de pain de seigle et de fromage de brebis, dans une faille de cette grotte, pour courir rejoindre une jeune et jolie bergère dont il était amoureux.
 
Lorsqu'il revînt quelques jours plus tard, il constata que son pain et sbb caillé étaient couverts de moisissures. Il goûta ce dernier et le trouva très bon. Il fit part de sa découverte au village et c'est ainsi que naquit le roquefort...
 
Les caves de roquefort sont construites sur l'éboulis du Combalou, dû à l'effondrement d'un des versants du plateau calcaire. Sur 2 kilomètres seulementest née une gigantesque fissuse qui a donné naissance à des fleurines qui assurent une ventilation régulée à des caves.
 
La cave jadis creusée sur 3 étages par Guilhaume Coulet a été prolongée sur 7 étages par Emmanuel et Jean-Pierre Laur. Elles abritent aujourd'hui un trésor composé de 80.000 pains de roquefort.
 
"Roquefort, plus fort que la légende", cela pourrait être un slogan publicitaire et ce fromage - le premier qui a bénéficié de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) en 1925 - qui a conquis le monde le mérite bien.
 
Bon appétit et large soif !
 
A lire :
- L'aventure du roquefort, par Henri Pourrat (Société anonyme des caves et producteurs réunis de roquefort, 1955), dessins de Yves Brayer, peintre de l'Ecole de Paris.
- Fleurines & roquefort, par Elian Da Silva et Dominique Laurens (Editi ons du Rouergue, 1995).
Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?
Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?
Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?
Le rocher du Combalou, ça vous dit quelque chose ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article