Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

M, le grand livre du Guide Michelin, ça vous dit quelque chose ?

A la gloire du Guide Michelin, de son classement, de ses équipes et de ses oeuvres diverses et variées à travers le monde.

Le livre paru voilà peu est co-édité par Michelin et les Editions de la Martinière.
Au fil des pages, le dossier de presse enfile des perles : "Les amateurs de cuisine et de gastronomie se régaleront des anecdotes, des rencontres ou des souvenirs des inspecteurs et inspectrices internationaux du Guide Michelin sur le monde qu’ils sillonnent toute l’année à la recherche des meilleures adresses, des nouveaux talents et des saveurs inédites".

Gwendal Poullennec, le tout nouveau Directeur international des guides MICHELIN, enfonce le clou sur le mode de la dithyrambe : « Les inspecteurs font partie de l’ADN du Guide Michelin et en sont des atouts inestimables. Par leur éthique, ils sont parmi les garants de son indépendance. Ces globe-trotters du goût passionnés et experts effectuent plus de 250 repas et plus de 30 000 km en moyenne par an. Ce beau-livre gourmand va permettre aux amateurs de gastronomie de se glisser dans leurs pas et d’embarquer pour un tour du monde des saveurs pédagogique et ludique. »
En 380 pages le livre propose en effet une immersion dans le patrimoine culinaire mondial, couvrant toutes les formes de la gastronomie, de la street food à la haute cuisine.
 
De la France à la Corée en passant par la Belgique, l’Italie, l’Espagne et le Portugal, les pays nordiques, les Etats-Unis, le Brésil, le Japon, la Chine ou encore la Thaïlande, l’ouvrage emmène ses lecteurs à la découverte des traditions culinaires parfois ancestrales de ces territoires, à la recherche des meilleurs produits de chaque terroir et à la rencontre des plus grand(e)s chef(fe)s du monde au cours de nombreuses haltes gourmandes dans 25 pays et les grandes villes du monde et les régions européennes.
Il vous propose de comprendre la différence entre les gaufres de Liège et de Bruxelles, de la pizza napolitaine et romaine, le saumon écossais et irlandais, la crème catalane et la brûlée, les, le gyoza (un ravioli japonais) et l’okonomiyaki (une crépe ou une  omelette) ou encore le canard laqué pékinois et l’oie laquée cantonaise.
 
Des plus grands classiques de la cuisine française aux dernières tendances en passant par les plats régionaux, le menu de ce beau livre est copieux. Et il inclut fromages (avec la découverte du kraftar norvégien), desserts (du cookie américain au mochi japonais) et boissons, avec un focus sur les vins portugais et californiens, le tokay hongrois, le saké, les whiskys britanniques ou encore les cocktails emblématiques.
 
L’ouvrage contient également plusieurs portraits de chef(fe)s parmi lesquels Anne-Sophie Pic, Alain Passard, Annie Féolde, Ferran Adrià, Gordon Ramsay, Andreas Caminada, Dominique Crenn ou Helena Izzo, des recettes typiques comme la feijoada, le gaspacho, le tiramisu et bien d’autres et également de gros plans techniques pour tout connaître de l’art des découpes ou du bouillon.
 
Bref, 400 pages qui apprennent pas grand-chose et surtout pas quelle est la méthode Michelin, ses critères de notation, le nombre d'inspectrices et d'inspecteurs, la fréquence des visites, leur formation et leur compétence et beaucoup de questions qui restent sans réponse, mais on concédera le livre est bien réalisé.
 
Bonne lecture, bon appétit et large soif !
 
"M, le grand livre du guide Michelin", Editions de la Martinière, 39 € quand même !
 
LES AUTEURS –  Philipe Toinard, Rédacteur en chef, Stéphane Méjanès, il raconte la table et la cuisine, Emmanuell. e Jary qui cisèle des textes sur le mode du quand c'est bon c'est meilleur, Marie Létang en quête de découvertes, Pierre Jégu qui raconte les vins nature et bio, Keda Black, apôtre des recettes au quotidien, Annabelle Schachmes, auteur gourmande et curieuse, Aymone Vigiere d’Anval, elle n’ignore rien des vins et des vignobles, Sophie Brissaud, auteur, photographe, elle parle avec délice et connaissances pointues du thé, comme des races fermières et des vins, Jean-Paul Frétillet, qui fut complice de Jean-Pierre Coffe dans "Ça se bouffe pas, ça se mange", Valérie Bouvard, curieuse du goût et du bien faire, Charlotte Langrand qui dresse des portraits de chefs, Jerôme Berger, chroniqueur culinaire, qui parcourt les marchés et sait si la queue de la poêle est à gauche ou à droite, et Jean-Sébastien Petitdemange, qui est un gourmand qui voyage autant qu'il écrit.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article