Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par roger

Le baeckeoffa, ça vous dit quelque chose ?
Le baeckeoffa, nous devons la dégustation de ce plat à une amie bayonnaise - Sophie..., elle se reconnaîtra - qui a vécu en Alsace, à Colmar et Mulhouse.

L'origine de cette préparation se trouve dans l'héritage du Hamin, un plat d'origine juive ashkénaze traditionnel du Shabbat. A cause de l'interdiction d'utiliser le feu du vendredi soir au samedi soir, les juifs confiaient un plat à base de viandes, de légumes et de pommes de terre au boulanger non juif qui le gardait dans son four toute la nuit jusqu'à midi, après la prière de la Synagogue.
 
Une pratique qui a été ensuite adoptée par les ménagères alsaciennes pour deux occasions. Le samedi, pour récupérer le baeckeoffa pour le déjeuner du dimanche après la messe, et le dimanche, pour le récupérer pour le déjeuner du lundi après avoir fait la lessive hebdomadaire.
 
J'en propose ici une recette pour un joli plat festif, à partager pour de belles trouvailles gourmandes.
 
- Les ingrédients pour 8 personnes :
 
- 1) 400 g d'épaule d'agneau, désossée et dégraissée, 400 g de collet de porc, désossé et dégraissé, 400 g de macreuse de bœuf, 3 queues de cochon, 2 pieds de cochon
– 2) 1,5 kg de pommes de terre (primura), 4 poireaux
– 3) 1 bouteille de riesling
– 4) 1 gousse d'ail, 3 gros oignons, tiges de persil, 1 brin de thym, 1 feuille de laurier
– 5) 25 g de beurre, sel, poivre. Ensuite, pour luter la terrine: 200 g de farine, 4 cuillerées à soupe d’huile.
 
 – Progression de la recette :
- 1) Pelez les oignons et émincez-les. Coupez les viandes en morceaux de 3 à 4 cm de côté et mettez-les dans un grand saladier avec les oignons, la gousse d'ail entière pelée, le thym, le laurier et les tiges de persil. Salez. Poivrez. Versez le vin, mélangez et laissez mariner toute une nuit.
– 2) Le lendemain, allumez le four à 175° (thermostat 5). Pelez les pommes de terre, lavez-les et coupez-les en lamelles de 3 à 4 mm d'épaisseur. Assaisonnez-les de sel et de poivre. Lavez les poireaux et émincez-les grossièrement.
 – 3) Disposez en couches alternées dans la terrine en terre cuite peinte de Soufflenheim: pommes de terre, poireaux et viandes mélangées, égouttées. Continuez ainsi en terminant par des pommes de terre que vous tassez bien. Ajoutez la marinade.
– 4) Préparez la pâte pour luter la terrine : mélangez la farine et l'huile en ajoutant un peu d'eau afin d'obtenir une pâte souple et homogène. Posez cette pâte sur tout le tour de la terrine puis posez le couvercle, après en avoir beurré l'intérieur, en appuyant bien pour faire adhérer la pâte.
– 5) Glissez la terrine au four et laissez cuire 4 heures. Lorsque le baeckeoffa est cuit, portez-le à table dans sa terrine et servez-le chaud, avec une salade de saison.
Le sommelier de Marc Haeberlin à L’Auberge de l’Ill à Illhauersen (Haut-Rhin), Serge Dubs, conseillait de boire un pinot blanc de la maison Hugel, une famille vigneronne installée au cœur de la ville médiévale de Riquewihr depuis 1639.

Bon appétit et large soif !,
 
Le baeckeoffa de Sophie...
Le baeckeoffa de Sophie...

Le baeckeoffa de Sophie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article