Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Roger Feuilly

La marche de Radetzky, ça vous dit quelque chose?

Joseph Roth, l'écrivain autrichien d'origine juive (1894-27 mai 1939 à Paris) exilé à Paris pour fuir les persécutions nazies et qui habitait au 18, rue de Tournon, dans le 6e, en ce lieu aujourd'hui bistrotier à l'enseigne du Café Tournon, a raconté l'effondrement de l'empire austro-hongrois et la Mitteleuropa (Europe centrale) comme nul autre ("Hôtel Savoy", "Le Poids de la Grâce", "La Marche de Radetzky", dont la version musicale de Johann Strauss est le final obligatoire de chaque concert du Nouvel An de l'Orchestre philharmonique de Vienne, "La Crypte des Capucins"). C'est aussi ici qu'il écrivit ce texte de toute beauté:

"Une heure, c'est un lac, une journée la mer, la nuit une éternité, le réveil l'horreur de l'enfer, le lever un combat pour la clarté", est reproduit sur une plaque en guise d'hommage.

La maison a été conservée dans son jus, avec ses jolies fresques consacrées au Jardin du Luxembourg, son long zinc et ses carrelages à l'ancienne. Le registre de la cuisine délivre des plats à l'aune du temps, faisant la part aux produits saisonniers qui s'accordent à merveille à des vins de vignerons (Coupe du Meilleur Pot 2009). 

Et, comme on se souvient qu'ici jadis venait Duke Ellington, la musique de jazz a aussi droit de cité. Le Paris d'aujourd'hui, vous le trouverez en ce lieu de charme et de sincérité.

Bon appétit et large soif! 

Café Tournon. 18, rue de Tournon (Paris 6e). Tél. : 01 43 26 16 16

Duke Ellington au Café-Comptoir Tournon avec le peintre américain exilé à Paris Beauford Delaney

Duke Ellington au Café-Comptoir Tournon avec le peintre américain exilé à Paris Beauford Delaney

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article