Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Roger Feuilly

Bruno Verjus, l'art de nourrir, ça vous dit quelque chose ?


Bruno Verjus, c'est en quelque sorte le Brillat-Savarin de l'époque. 
Hier, il tenait blog sur internet avec "Food Intelligence" d'une plume alerte, documentée et malicieuse.

Un jour, en 2003, l'enfant de Roanne troqua la plume pour la toque et s'installa dans son bistrot à Paris, rue de Prague dans le 12e, où il a été consacré d'une étoile Michelin avec raison.

Bruno Verjus, à travers ce livre, "L'art de nourrir", nous livre ici un manuel des amphytrions à sa manière, entre savoir-vivre et savoir-manger.

Avec chaque aube venue, le désir de donner le meilleur de lui-même, Bruno Verjus fait sienne la phrase de Saint-Exupéry: "On voit bien qu'avec le coeur, dit le renard au Petit Prince, tout est possible". Tout comme l'aphorisme "manger, c'est voyager", "la cuisine c'est beaucoup plus que des recettes" que Jean-François Abert, inspiré par Jacques Chardonne, inventa pour Chapel.

Ses maîtres? Alain Chapel d'abord et au-dessus de tous, et dont Alain Passard, estime-t-il, pourrait être le successeur pour l'époque d'aujourd'hui.

Et, derrière ses pianos, comme le rappelle Gilles Pudlowski, il fera l’éloge du coq vierge de Barbezieux, le village de naissance de Chardonne, livrera le secret de la fameuse tarte aux pralines d’Henri Cornil, donnera envie  de pêcher à l’île d’Yeu, d’embrasser un jardin extraordinaire et de confectionner un "levraut" à la royale, de faire "chanter le beurre", livrant ici un merveilleux inventaire de ses goûts, de ses passions, de ses méthodes, comme de ses envies. 

Cuisinier, mais surtout penseur en nourriture, il émeut, allèche, enchante, séduit, intrigue, transmet son enthousiasme avec une vivacité communicative et une énergie peu commune. 
Bruno Verjus nous entraîne dans l'univers de ses goûts et ses saveurs, de sa plume intelligente qui mène vers le bonheur.

Bonne lecture, bon appétit et large soif !

"L’art de nourrir", de Bruno Verjus (Flammarion, 17,90 €).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
On le présente souvent comme le chantre du beau produit. J'essaierai bien mais je trouve les prix quelque peu fracassants et déraisonnables.
Répondre
R
Vous avez raison, les prix sont élevés, mais les produits sont exceptonnels.