Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Roger Feuilly

Arzon dans le Morbihan, avec Le NausiCaa, ça vous dit quelque chose ?
Arzon dans le Morbihan, avec Le NausiCaa, ça vous dit quelque chose ?

UN ÉCLAT DANS LA RADE

Je laisse à mon ami bruxellois Jean-Pol Baras - qui fût longtemps Délégué-général de la Wallonie en son ambassade parisienne boulevard Saint-Germain -, le soin d'une critique d'une brasserie sise sur son lieu de villégiature, à Arzon dans le Morbihan.

 Dans son édition de 2021, le guide Michelin ne renseigne pour Arzon que le Miramar-La Cigale  (en 2020 il y avait aussi Le Grand Largue à Port-Navalo et Le BE le restaurant du Miramar) ce mastodonte de luxe qui ressemble aux immenses paquebots emmenant sur les flots des milliers de touristes en croisière.

Cette commune située à la pointe de la presqu’île de Rhuys, dans le Morbihan, offre pourtant un choix de bonnes tables que le site rend plus charmantes encore à fréquenter. 

C’est le cas du Nausicaa, qui donne à Port Navalo une saveur gourmande dans la simplicité autant que par un rapport qualité-prix exceptionnel. Dirigé de main de maître par Tony Vaillant, ce bar-brasserie propose une carte bien achalandée, où la fraîcheur cristallise la variété.

Les huîtres, les bulots, les crevettes et les rillettes de thon s’imposent en premier lieu, comme il se doit, mais le foie gras et la terrine de campagne de la Maison Dréan, le magnifique boucher-traiteur du bourg, ne sont pas à dédaigner. Des salades à déguster seules ou en accompagnement de viandes (tartare, entrecôte…) augmentent l’intérêt de l’appétit.

Il serait dommage de se régaler au point de négliger les desserts. Une bonne douzaine de glaces ornent la carte, en plus des pâtisseries, de la mousse au chocolat ou du copieux café gourmand. 

Lorsque le ciel le permet, il est possible de se restaurer collé au parapet, face à la rade où mouillent les embarcations légères. Alors, grâce à un choix bien dosé dans une carte de vins remarquablement échafaudée (on les trouve tous au verre, en 50 cl ou en bouteille…), la poésie survient. Le plaisir des yeux active les papilles gustatives. Il y a même des découvertes, comme un Mont Redon blanc, côtes-du-Rhône peu répandu, du pessac-léognan de Carbonnieux ou du bourgogne de chez Picard. 

Et puis, pour les amateurs de pousse-café, une impressionnante carte d’eaux-de-vie rehausse encore la renommée ascendante de cette belle et bonne étape. Le temps s’est arrêté grâce à la réjouissance, mais le soleil qui enflamme l’horizon indique le moment de jouir d’une dernière gorgée. 

Un ultime regard vers l’eau en lumière. L’aurevoir n’est pas de mise. Il est remplacé par à demain…

Bar-Brasserie Nausicaa, 12, place du Commerce, 56640 Arzon. 02 97 53 76 11. Ouvert jusqu'à minuit.   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article