Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

UneCigogneaParis.jpgDans la grand-ville, un bistrot peut rester longtemps dans l’anonymat. La critique peut l’ignorer superbement. Certaines rues et certains quartiers ne trouvent grâce aux yeux de mes éminents confrères. Et pourtant, de temps à autre, un aventurier du goût déniche la petite pépite qui, du coup, n'est plus anonyme. Ne soyons pas modeste, j’en fus parfois. L’ami Périco Légasse aussi, qui m’a recommandé cette « Cigogne à Paris » qui fleure bon l’Alsace bien sûr. J’y fus hier soir, grimpant allègrement les escaliers qui montent le long de la gare de l’Est, dans l’obscure rue d’Alsace, pour une fois bien nommée pour ce bistrot alsacien. Cette voie a été percée en 1865 sous le nom de passage La Fayette a reçu son nom actuel en 1868. Du bistrot, on domine les voies de la gare. Rien donc ne vous conduirait là si votre serviteur ne vous y invitait. Pour tâter d’une brave cuisine régionaliste qui mérite la halte. L’alsacienne maison Tempé fournit les charcuteries et les cochonnailles qui vont avec la choucroute (bien garnie, mais le chou aurait pu être moins cuit), le hareng fumé à la crème est flanqué de pommes de terre tièdes, la salade de radis noirs est délicieuse, les vins de Kientzler sont bienvenus (mais il y aussi le beaujolais de Pierre-Marie Chermette), la bière alscacienne, une pils, possède une élégante amertume, le munster est affiné avec soin, la tarte au fromage va bien, les eaux-de-vie sont de Metté et de Miclo et les prix savent raison garder alors que le service féminin est de bonne humeur. Voilà une pioche gourmande qui s’accorde aux frimas d’hiver. – « Une Cigogne à Paris » - 27, rue d’Alsace (Paris 10e). Tél. : 01 40 35 53 82. Fermé samedi au déjeuner, dimanche et lundi. M° Gare-de-l’Est.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal Boissière 19/01/2013 23:27

" Certaines rues et certains quartiers ne trouvent grâce aux yeux de mes éminents confrères. "

Comme je suis d'accord avec ce trait de plume ! Du reste, ce constat s'avère également valable pour la ville de Strasbourg... Bref;

toutnestquelitresetratures 19/01/2013 23:52



Merci, je constate que vous êtes toujours un lecteur assidu de mon blog. Bon appétit et large soif !