Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

"Nous arrivions place d'Italie. Un brouillard sournois, à l'image de quelques ombres que l'on surprenait à s'engager furtivement dans le boulevard de la Gare, s'effilochait aux branches dégarnies des arbres du square central et des terre-pleins en bordure. Les cafés qui entourent la place avaient allumé leurs lumières et une rampe de néon courait en clignotant au-dessus de la terrasse vitrée de la brasserie Rozès. Avant de se lancer dans la descente du boulevard Auguste-Blanqui, les autos prenaient le sens giratoire, avec ce feulement particulier que produisent les pneus lorsqu'ils roulent sur le pavé mouillé. Jules, le poulet-chauffeur, rangea la voiture de l'administration au début de la rue Bobillot, et nous nous acheminâmes tous ensemble vers l'accueillant bistrot." - "Brouillard au Pont de Tolbiac", de Léo Malet (Presses de la Cité, 1956).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article