Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

CavannaChoron.jpegL'auteur des "Ritals", des "Russkoffs", de "Les Yeux plus grands que le ventre" et de "Lune de Miel" nous a quittés à l'âge de 90 ans le mercredi 29 janvier. Ses moustaches gauloises, sa défense inconditionnelle de la langue française - notamment contre la réforme de l'orthographe initiée par l'Académie française - et des valeurs républicaines, sa participation à la création, avec le Professeur Choron, de Hara-Kiri mensuel, puis Hari-Kiri hebdomadaire qui deviendra ensuite Charlie-Hebdo, tout cela est déjà dans l'histoire de celui dont le père, Luigi, était arrivé en France de Bettola (Emilie-Romagne). Pierre Desproges considérait Cavanna comme l'un des derniers écrivains vivants : "Seule la virulence de mon hétérosexualité m'a empêché à ce jour de demander Cavanna en mariage". Il comparait Cavanna à un Rabelais moderne. Delfeil De Ton (DDT), avec qui il était pourtant brouillé, lui rend un vibrant hommage : "Qu'est-ce qu'il nous a fait rire, Cavanna. En voilà un qui n'aura pas laissé l'humour, en partant, dans l'état où il l'avait trouvé en arrivant. Il avait enterré Choron. Il avait enterré Fournier, il avait enterré Reiser, il avait enterré Gébé. Enterré Fred et Topor. Il ne nous aura pas enterré tous. Dommage. C'est lui qui se serait farci les nécros.". Et je ne résiste pas au plaisir de rappeler la petite phrase lumineuse qui ouvre ce papier : "La chenille devient papillon et le cochon devient saucisson". Allez salut l'artiste, bon appétit et... large soif quelque part dans un autre monde. (Photo Baumann, avec Choron).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Weber 01/02/2014 16:27

Il ajoutait même : "c'est une grande loi de la nature"

toutnestquelitresetratures 03/02/2014 09:36



Merci pour ce complément d'âme...