Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Une tendance : le petit caviste de quartier. Celui qui vous accueille en ami, vous conseille la bonne quille pour tous les jours, vous révèle ses petits crus secrets et ses bonnes affaires piochées au gré de ses visites dans les vignobles. Celui qui sait aussi animer son échoppe avec des dégustations thématiques, proposer une soirée autour des huîtres ou autres produits de bouche. Ce caviste formé à la Cave Estève et chez Fauchon s’appelle Julien Arnaud. Jeune, enjoué, fouinant ici ou là pour notre bon plaisir, c’est donc ma providence aussi lorsque je suis curieux ou lorsque je n’ai pas envie de descendre dans ma cave. Ce qu’il vous mettra dans le gosier, des vins à lamper pour la soif et d’autres plus sérieux, à carafer et à déguster autour de mets qui ne le sont pas moins. Ce que j’aime chez lui ? Le rosé coteaux-d’Aix-en-Provence Château Bas L’Alvernègue, le gewurztraminer Cuvée Béatrice de Binner, le brouilly de Pacalet, le bourgueil Les Pins du Domaine de la Lande de Delaunay père et fils, le saumur-champigny du Domaine des Roches-Neuves de Thierry Germain, le saint-chinian Les Cerises de Pompilia et Michel Guiraud ou celui de Thierry Navarre, le corbières Les Terrassettes du Clos de l’Anhel de Sophie Guiraudon, le cahors de Mathieu Cosse et le champagne Drappier sans soufre, des vins qui échappent évidemment à la médiocrité, s’efforçant de ne pas arroser leurs vignes de désherbants, pesticides et autres fongicides superfétatoires au simple profit du travail de la terre. Allez-y en vous recommandant de moi. Le Vin de Julien – 42, rue Condorcet (Paris 9e). Téléphone : 01 83 96 12 84. Fermé dimanche, lundi jusqu’à 16 h. M° Anvers ou Cadet. Courriel : contact@levindejulien.com Site : http://www.levindejulien.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article