Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

L-IyaraSalle.jpgL’autre soir, il pleuvait sur Paris. Après quelques huîtres de mise en bouche au « Vin de Julien » (rue Condorcet, 9e), la faim venant, une envie d’arômes exotiques, de parfums d’ailleurs et de couleurs chatoyantes se manifesta. Le bouche à oreille m’avait alerté sur la « cuisine thaïe créative » de Iyara. L’enseigne fait référence à l’éléphant sacré. Le restaurant existe déjà depuis trois ans. Il a fait son nid sur le versant nord de la Butte Montmartre. Décor coloré et lumineux, tables joliment mises, accueil féminin délicieux, il n’y avait plus qu’à s’attabler. Côté agapes, la carte est courte, les produits sont frais, pauvres en matières grasses, les recettes traditionnelles, certaines adaptées au goût français. La salade de bœuf à la citronnelle est d’une viande servie très saignante, les petits nems, menthe et salade sont celles de la maman, la cocotte de poulet (un peu moins cuit s’il vous plaît) au curry rouge et feuille de citron kéfir et son riz blanc est joliment relevée, et la brochette de canard marinée au miel et aux épices ne manque pas d’à-propos. Le nem au chocolat Valrhona en guise d’issue sucrée intéressera les amateurs. Le chef a fait ses universités gourmandes au « Blue Elephant » à Bangkok, il connaît son abécédaire de la cuisine thaïe sur le bout de la fourchette… ou de la baguette. La sélection de vins offre aussi de belles opportunités, notamment avec le côtes-de-Provence « Pétale de rose » de Régine Sumeire et le bourgueil « Trinch » de Catherine et Pierre Breton. Voilà donc un dîner qui s’annonçait bien et qui tînt ses promesses, se terminant, qui plus est, par l’eau-de-vie de l’amitié, une poire de Massenez. Allez-y sans hésiter. Menus : 14,50/18,50 et 22,50 € (déj.) – 19,50/25,50 et 29,50 € (dîn.). Carte : 35-50 €. – « Iyara » - 57, rue Caulaincourt (Paris 18e). Tél. : 01 42 55 62 65. Fermé lundi et mercredi au déjeuner.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article