Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

"Chaque fois que j’entends le Requiem, il se passe quelque chose de bizarre. Que ce soit chez moi ou dans une église, ou bien une salle de concert, je sens monter, surtout vers la fin – lux aeterna… - une odeur puissante, envahissante même, d’ail et de safran. Mozart m’étonnera toujours." - « Les fous du palais », Christian Millau, Robert Laffont, 1994.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article