Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

Fernand Point possédait un petit carnet ayant la couleur de la crème sur lequel il notait à l'occasion quelques pensées. De sorte que les aphorismes de ce mandarin amoureux du beurre frais constituent dans leur genre un testament gastronomique et une ligne de conduite à méditer par les jeunes cuisiniers... En voici quelques-uns : "C'est avec mes fourneaux que je peuple mes silences" ; "A table, tous les hommes fraternisent ; surtout quand on leur a enchanté l'âme" ; "Un bon apprenti cuisinier doit être aussi poli avec le plongeur qu'avec le chef" ; "la meilleure cuisine est celle qui tient compte des produits de la saison" ; "Il faut savoir admettre une réflexion désagréable. Les esprits fort ignorent la rancune". - extraits de "Ma gastronomie", Fernand Point, Flammarion (1969).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article