Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

EugeneKrantz-etat-major.pngEugène Krantz (sur la photo, derrière le guéridon) a tiré sa révérence peu avant ses cinquante ans, le 27 février 1899 à Mulhouse, là où il était né dans une famille de cuisiniers. Parmi les cuisiniers du XIXe siècle, l'homme n'était guère connu. Il est vrai qu'il avait quasiment accompli toute sa carrière à la cour du Tsar de Russie, Alexandre III, dont il était l'intendant-général, l'officier de bouche dès 1881, le Kamer-fourrier disait-on à la cour de Russie. Chef des cuisines impériales, dirigeant pas moins de 700 personnes, c'est lui qui était à la manoeuvre - mais pas à bord du train même à cause d'un bateau manqué - lors de ce fameux et tragique voyage qu'Alexandre III, accompagné de toute sa famille, fît à travers la Russie en 1888. Pendant trois mois, du 24 août au 18 octobre, pas moins de 16.000 kilomètres furent parcourus en train avec une brigade de 85 personnes à bord. Banquets officiels, déjeuners de chasse, dîners de gala, repas privés et "intimes" d'une vingtaine de personnes rythment l'activité de la brigade. C'est au cours d'un déjeuner intime, le 17 octobre, au moment où le train passe à la gare de Borky, près de Sébastopol, que les événements se produisent. Alexandre III et son épouse, Dagmar de Danemark (Maria Fiodorovna), sont dans leur wagon-salle à manger en compagnie de notables régionaux. Au menu, huîtres de la Mer Noire, potage Parmentier, petis pâtés variés, côtelettes de veau au jus, puis vînt l'entremets sucré, la semoule à la crème qui était servie chaude. C'est alors que tout autour paraît se volatiliser, le train dérailla. Le Tsar, sa famille et ses invités furent tous sains et saufs. Mais dans un des wagons des cuisines, vingt-trois marmitons ont été tués. - "L'approvisionnement, les cuisines et le service de table de LL. MM. l'Empereur Alexandre III dans le voyage à travers les Russies en 1888" par Eugène Krantz, dans "Le Dictionnaire universel de cuisine pratique" de Joseph Favre (Editions Malgat).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Krantz René 06/03/2016 13:12

Eugène Krantz était le cousin de mon grand-père. Voir un chapitre sur lui dans "Les Aubarède" d'Yves Courrière chez Plon. Pas d'informations sur sa femme Emilie
René Krantz

toutnestquelitresetratures 11/03/2016 23:21

Merci de l'information. J'ai lu le livre d'Yves Courrière : je vais me replonger dans sa lecture.

Krantz Georges Bernard 15/08/2015 09:27

Je lis que Eugène Krantz était né à Mulhouse dans une famille de cuisiniers. Mes recherches généalogiques me disent que son père était serrurier et mécanicien, son grand-père cultivateur. Son grand-père maternel était cultivateur et voiturier. Je suis à la recherche d'informations sur son épouse Emilie qui aurait été d'origine russe.
georges.krantz@orange.fr
15 août 2015