Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 11:12

LePetitRomandelaGastronomie.jpgIl signa Jules Magret. Il aurait aussi bien pu tenir chronique gourmande sous le pseudonyme d’Henri Zotto. François Cérésa – qui n’est pas avare de bons mots autant que de mots d’esprit – a déjà fait son parcours dans le monde littéraire. Fondateur de la revue « Service Littéraire » en 2008, il a aussi écrit de nombreux romans (« La Femme aux cheveux rouges », « Les Moustaches de Staline », « Le Cimetière des grands enfants », « Les Amis de Céleste », une suite pastiche des « Misérables »). Mais ce qu’il mitonne bien aussi, c’est la gastronomie dont il tient rubrique sur le mode gouaille San Antonienne, argotique au possible, dans « Service Littéraire ». Et il ne se contente pas d’écrire, mais tâte du mitonnage et de la dégustation, Joël Robuchon ne dit-il pas de lui qu’il est « un des meilleurs cuisiniers amateurs du monde ». Bref, lui qui fût un touche-à-tout (menuisier, mannequin, assistant de cinéma, livreur et je ne sais quoi d’autre), connaît son abécédaire des grands de la cuisine française sur le bout de la fourchette et il sait, bien sûr, si la queue de la poêle est à gauche ou à droite. Voilà plus de trente ans, il fréquentait déjà le grand Bernard Loiseau et son parcours de vie passe par Roanne et les Troisgros, Vézelay et pas uniquement pour sa Basilique mais pour se taper la cloche chez Meneau, Paris chez Savoy où « la truffe repasse », Robuchon dont il fait l’éloge, Tournus chez Greuze pour l’entrecôte fameuse de Jean Ducloux, Eugénie-les-Bains pour le grand Monsieur qu’est Guérard sans oublier de rendre à Grimod de la Reynière ce qui lui appartient, la critique gastronomique dont il fût le premier à en user. Son « Petit roman de la gastronomie », c’est toute cette histoire-là et toute une histoire aussi. Il est plein de panache, d’un sens de l’esprit et plein de cette camaraderie qui fleure autour des tables, avec une conversation qui s’y arrondit toujours. N’explique-t-il pas que pour lui, « la cuisine était celle de ma mère et des mousquetaires. Mais tout a une histoire, car sans histoire, nous ne serions rien. Tout au plus des mémoires grillées, déglacées au jus d’anecdotes. » Sa cuisine ? Celle de la simplicité, de la qualité des produits et de la fraîcheur dont on ne saurait se passer. Et il conclut : « Loin du MacDo, de l’insupportable graille de l’Oncle Sam et des métissages à la mords-moi le chinois (passoire conique munie d’un manche), la cuisine a un synonyme : la gastronomie. Pas d’oukase, camarade, mais l’art culinaire se fout comme de l’an Quarante des recettes chères aux Diafoirus de la tortore, genre « Comment faire une cuisine simple avec du caviar », « Cuisiner comme un grand chef avec des réductions d’eau » ou « L’art d’accommoder les truffes quand on n’a plus de pommes de terre. » Un roman à lire avec la gourmandise aux lèvres, le nez en éveil, le palais en fête et le cœur au ventre. - « Le petit roman de la gastronomie », de François Cérésa, Editions du Rocher, 2010).

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories