Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

GromIlGelato.jpg

GromMartinetti.jpg

GromTorino.jpg

GromGlaces.jpgHiver comme été, et tous les jours de l’année, les Italiens consomment des glaces et des sorbets. Plus qu’une habitude alimentaire, c’est un réel plaisir. Il peut être solitaire ou familial, de vacances ou de sortie de bureau. Et promu par "Slow Food", le phénomène d’une production issue de « l’agrigelaterie » se développe. A Turin, tout le monde connaît déjà l’illustre « Caffè Fiorio » qui date de 1780 où, jusque tard dans la nuit, le tout-Turin déguste des « gelati » incontournables (gianduia, alla crema, alla nocciola, coupe Garibaldina al marsala). Mais depuis mai 2003, la maison fondée par Federico Grom et Guido Martinetti, "Grom", développe une vraie philosophie de la glace et du sorbet : un seul credo, préparer les meilleurs produits du monde sans colorants ni conservateurs, ni émulsifiants, ni arômes artificiels, avec des matières premières de haute qualité, irréprochables, issus de l’agriculture biologique, tout en proposant des glaces et sorbets saisonniers (aux citrons de Syracuse, noisettes Tonda Gentile des Langhe, pistaches de Bronte et mandarines Avana de Sicile, chocolat colombien Tenuya, cafés des hauts-plateaux du Guatemala) qui sont produits avec du lait entier et de l’eau de source Sparea. Et chez « Grom », l’écologie est aussi une évidence : les cuillères, sachets pour les glaces à emporter sont griffés « Materbi », un matériau produit à partir de l’amidon de maïs et d’huiles végétales, entièrement biodégradable et compostable. Leur produit vedette, à Turin, la « Crema di Grom », est à base d’œufs, de crème, d’éclats de chocolat noir, de morceaux de biscuits confectionnés avec de la farine de maïs passée à la meule de pierre. Ils sont aussi propriétaires de leurs vergers (« Mura Mura », sur 8 hectares à Costigliole d’Asti) où ils cultivent des abricots, figues, fraises, framboises, melons, pêches et poires. Mais cet exercice de style unique qu’est l’art de la « gelateria » à Turin (et dans 32 autres villes d’Italie) s’est aussi, avec « Grom », exporté à Paris (ainsi qu’à Malibu, New-York, Osaka et Tokyo). Allez-y sans tarder, c’est au cœur de la ville, à Saint-Germain-des-Prés, avec au mois de juillet en vedette, la glace caramel au sel de l’Himalaya et le sorbet à la pêche aux amaretti et graines de chocolat Tenuya. Miam miam ! – « Grom » - à Turin : via Accademia delle Scienze 4 ; via Garibaldi 11 ; via Cernaia 18 ; piazza Santa Rita 6 ; piazza Paleocapa 1/D. – A Paris 6e : 81, rue de Seine. Tous les jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article