Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 18:53

ostellerieduvieuxperougesplace.jpg

OstelleriePerougesEcusson.jpgPerougesVue.jpg

PerougesGalette.jpgPérouges, dans l'Ain, c'est le village de ruelles pavées des Trois Mouquestaires : 1.204 habitants, mais pas moins de quatre films consacrés à Aramis, d'Artagnan, Athos et Porthos ont été tournés ici, les premiers dans les années d'entre deux-guerres, en 1921 et 1932 par Henri Diamant-Berger, puis en 1961 par Bernard Borderie pour "Les Ferrets de la Reine" et "La Vengeance de Milady". Mais le bandit d'honneur Mandrin a vu son histoire conter en ces lieux médiévaux par Henri Fescourt, et "Angélique, la Marquise des Anges" a été réalisée en partie dans le village par le même Bernard Borderie. Et "L'Ostellerie du Vieux Pérouges" a servi de décor à la plupart de ces films, elle qui est sur la place du Tilleul ornée d'un tilleul bicentaire, symbole de la Liberté, planté juste après la Révolution française. La place est entourée de magnifiques maisons en encorbellement, dont l'Ostellerie à colombages qui date du XIIIe siècle. Le blason du village, est "de gueules, à un dragon d'or" : il a été offert par Guichard 1er, sire d'Anthon en Dauphiné et seigneur de Pérouges, comme symbole de la reconnaissance du courage des habitants de la commune lors des Croisades. Le village est préservé de toute atteinte à son intégrité architecturale par le Comité de défense et de conservation du Vieux Pérouges fondé par Edouard Herriot qui fût Président du Conseil et Maire de Lyon, grand radical devant l'Eternel (si l'on peut dire !). Maurice Utrillo est aussi une des personnalités pérougiennes. Mais c'est à "L'Ostellerie du Vieux Pérouges" que vous ferez halte, dans un décor patiné par les siècles, avec tables de bois de haute époque, jardinières sur les rebords des fenêtres. Le service y est assuré en costume et, au menu, ce sont toutes les spécialités de la Dombes qui défilent dans votre assiette : écrevisses pérougiennes, grenouilles sautées aux fines herbes, morilles, poularde de Bresse à la crème, et, bien sûr, la fameuse galette au beurre, au sucre, aux oeufs et aux zestes d'agrumes, une recette familiale qui puise son origine dans la nuit des temps. - "L'Ostellerie du Vieux Pérouges". Place du Tilleul. Tél. : 04 74 61 00 88. Fermé du 1er au 15 mars. Menus : 38-58 €. Carte : 50-90 €. Un lieu qui sera idéal pour honorer l'amour courtois. En revanche, il est de bon ton d'éviter les hauts talons et d'y préférer les souliers plats. Bon appétit et... large soif !

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories