Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

LeGrandVey.jpgLe Grand Vey est un petit paradis. La réserve ornithologique du domaine de Beauguillot est en lisière vers le sud du littoral. Et là, l’immense Baie des Veys, un estran infini d’une pureté magique qui sert d'écrin, à deux pas de Sainte-Marie-du-Mont et d’Utah Beach, à une auberge unique. Elle est plantée quasiment au point de convergence des rivières du marais, l’Aure, la Douve, la Taute et la Vire, en plein milieu d’hectares et d’hectares de marais et de polders. C’est d’ici, paraît-il, que Guillaume, pas encore le Conquérant, aurait semé les barons ligueurs le poursuivant. Mais « Chez Roger », c’est aussi une sorte de dernier réduit sous forme de village gaulois, de résistants à la mondialisation moléculaire. Ce ne sont que bons vivants qui s’attablent pour des agapes puisant au plus près du produit, celui sorti directement de la Manche et que rapportent dans leurs filets Joël Meslin et Nathalie Lévêque, les patrons de cet estaminet de charme. Les huîtres d’Isigny, le pâté de cochon à glisser sur du pain posé sur le bar, les langoustines magnifiques, encore vivantes et grillées, le homard bleu qui sort de son casier, le gigot d’agneau de pré-salé, le « camembert XXL » et la tarte Tatin triple-crème, tout cela a des allures de festin gargantuesque. Le champagne coule à flots continus. La fête est rabelaisienne. Allez-y sans tarder, en n’omettant pas de réserver. Carte : 80 €. – Chez Roger – Le Grand Vey (50480). Téléphone : 02 33 71 57 65. Fermé du lundi au jeudi (sauf réservation).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article