Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

ChaisesBistrotTourEiffelbis

ChaisesBistrotTourEiffelPour ses 125 ans, une réplique de la Tour Eiffel en chaises bistro ? C'est possible, c'est à Paris, au Champ-de-Mars. La Dame de Fer s'y trouve reconstituée en miniature - sur 13 mètres quand même - avec un assemblage de 324 chaises bistro - la Tour Eiffel fait ses 324 mètres, elle - couleur rouge coquelicot du créateur du plus parisien des sièges de café, Fermob. Il a fallu 5.184 rivets et 3.888 points de soudure pour monter la Tour Bistro. Vous pourrez la voir jusqu'au 7 juillet sur le Champ-de-Mars, à côté de la Tour Eiffel, et, elle sera ensuite déplacée sur le square de l'Hôtel de Ville. Cette création s'appuie sur le look "frenchy" de la chaise "Bistro" pliante dont les premières créations remontent à la fin du XIXe siècle. Dès cette époque, les limonadiers de la capitale s'en empare. Elle est pliante, donc simple, facile à ranger et, surtout, elle évite de payer la patente d'une terrasse fixe. Le modèle originel "Simplex" en bois a été imaginé par un certain Edouard Leclerc en 1889. Aujourd'hui, ce sont plus de 100.000 exemplaires de chaises - et au total 400.000 pièces de mobilier de jardin - qui sortent tous les ans de l'usine de Thoissey dans l'Ain, des modèles qui sont désormais fabriqués en acier aux couleurs vives et multiples. La chaise pliante est devenue un objet culte : on la trouve aussi bien dans les cuisines des appartements qu'à l'extérieur, en mobilier de jardin. Et sa réputation est même devenue internationale, son look ayant franchi les frontières. Après avoir fait la gloire du jardin du Luxembourg, on l'a vue tout autant à Harvard aux Etats-Unis qu'à Time Square à Londres et même à Tokyo. Pour les amateurs, elle est en vente dans un concept store parisien tout nouveau tout beau, "Paris Rendez-Vous", au 29 de la rue de Rivoli, mais aussi chez "Fermob Paris", au 81-83 de l'avenue Ledru-Rollin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article