Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

JacquessonMaison.jpg

JacquessonN-735.jpgCette maison a été fondée en 1798, c’est dire si elle est de tradition. Elle se nomme Jacquesson. C’est une signature reconnue en Champagne pour sa discrétion, sa modestie et son travail. Elle appartient à la famille Chiquet depuis 1974. Elle possède 30 hectares en propre auxquels il faut ajouter 10 hectares de vignes de ses voisins de parcelles. Ce qu’on recherche souvent sur ces terres septentrionnales (à Aÿ et à Dizy, 49°04 de latitude nord et à Avize 48°58), c’est la régularité. Et on y parvient aisément avec le brut sans année qui gomme les problèmes climatiques d’un millésime. Chez Jacquesson, on a pensé à élaborer une « Cuvée numérotée » qui conserverait les caractéristiques gustatives de l’année de base tout en bénéficiant de l’apport de vins de réserve. Pour ce faire, il faut évidemment une impitoyable sélection. Mais quand on possède des terroirs de qualité, tous situés en premiers crus et en grands crus de la Vallée de la Marne et sur la Côte des Blancs, on est évidemment mieux armés pour ce faire. Quand on y ajoute des méthodes culturales exemplaires, évinçant le second jus de pressurage, on y parvient sans aucun doute. C’est ainsi qu’est née cette « Cuvée n° 735 » à partir de la récolte 2007. Sur cette année contrastée sur le plan météorologique, alternant hiver doux, printemps estival et pluviométrie record, été froid et moins ensoleillé et beau temps durable (à partir du 25 août), la rigueur de la maison Jacquesson a fait merveille, entre des chardonnays complexes, fins et minéraux, des pinots noirs dont les meilleurs ont apporté de la puissance et de la maturité et des pinots meuniers quand même fruités. Après avoir été vinifiés en foudres de chêne, sur lies avec bâtonnage, et mis en bouteille sans aucune filtration d’un assemblage de 47 % de chardonnay, 33 % de pinot noir et 29 % de pinot meunier, vous obtenez une production de 332.600 bouteilles, 14.470 magnums et 416 jéroboams, et un style élégant qui signe une sorte de perfection. Le mot n’est pas de trop. Mais en dehors de cette « Cuvée », n’oubliez pas les millésimes purs, 2002 qui est un grand champagne pour la table, mais plus encore le dégorgement tardif 1995, issu de vignes d'Avize, racé comme nul autre, qui passera aisément la décennie. Et buvez avec modération et plaisir. - Champagne Jacquesson – 68, rue du Colonel-Fabien (Dizy, 51530). Tél. : 03 26 55 68 11. Site : www.champagnejacquesson.com Sur rendez-vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article