Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 00:41

BrillatSavarin.jpg

LeLouisXVIChapelle.jpg

LeLouis16Enseigne.jpgDe 1816 à 1826, Louis XVIII fit élever à ses frais et à ceux de la duchesse d’Angoulême pour 3 millions, par Le Bas et Fontaine, une chapelle expiatoire consacrée à Louis XVI et Marie-Antoinette sur l’emplacement de l’ancien cimetière de La Madeleine où les corps de ces derniers avaient été inhumés en octobre 1793. Ces corps furent ensuite exhumés respectivement les 18 et 19 janvier 1815, furent mis en bière le 20 et transportés le 21 dans la nécropole royale de Saint-Denis. Dans la chapelle, deux escaliers conduisent à une crypte voûtée où s’élève l’autel, en forme de tombeau, édifié au-dessus de l’endroit même où ont reposé les restes de Louis XVI pendant vingt et un ans. La chapelle expiatoire est maintenant isolée dans un square qui est limité par la rue d’Anjou, le prolongement de la rue de la Madeleine (aujourd’hui Pasquier), le boulevard Haussmann et la rue des Mathurins. Mais le 21 janvier 1826, c’est Charles X qui ordonne la première messe commémorative officielle pour la mort de Louis XVI à la Basilique de Saint-Denis. Parmi les personnalités se trouvent Jean-Anthelme Brillat-Savarin, juge à la Cour de Cassation. Il est chargé de représenter la magistrature à cette cérémonie. Bien que grippé et souffrant, il a d’autant moins pu refuser cet honneur qu’il avait, quelques décennies avant, bénéficié de largesses napoléoniennes. A cette occasion, il avait prophétisé : « Ce sera la première messe pour un mort, et la dernière d’un vivant. » Il s’éteindra le 1er février suivant. A Saint-Denis, vous n’aurez guère l’occasion de faire le geste qui sauve le vigneron (« Epaulé, jeté ») et de rendre hommage à Brillat-Savarin, mais en revanche, vers le square Louis XVI, après une promenade « in situ », vous irez tâter – dans une brasserie chic qui se nomme d’ailleurs « Le Louis XVI » - de quelque rafraîchissement vinique, tels le touraine Premières Vendanges de Henry Marionnet, le morgon et le fleurie de Jean Foillard ou le brouilly de Georges Descombes. – « Le Louis XVI » - 47, rue des Mathurins (Paris 8e). Tél. : 01 40 17 03 30. Fermé samedi et dimanche, lundi, mardi et vendredi au dîner. M° Saint-Augustin ou Saint-Lazare.

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories