Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

DiveBouteilleDessin.jpg

DiveBouteille13e.jpgDans le Cinquième Livre, publié en 1564, François Rabelais nous dit « Comment la pontife Bacbuc présenta Panurge devant la Dive Bouteille : « Là, fit Bacbuc, la noble pontife, Panurge baisser & baiser la marge de la fontaine, puis le fit lever, & autour danser trois ithybons. Cela fait, lui commanda s’asseoir entre deux selles, le cul à terre, là préparées. Puis déploya son livre rituel, &, lui soufflant à l’oreille gauche, le fit chanter une épilénie*, comme s’ensuit : « O Bouteille – Pleine toute – De mystères, - D’une oreille – Je técoute : - Ne diffères – Et le mot profères – Auquel pend mon cœur – En la tant divine liqueur, - Qui est dedans tes flancs reclose, - Bacchus, qui fut d’Inde vainqueur, - Tient toute vérité enclose. – Vin tant divin, loin de toi est forclose – Toute mensonge & temperie. – Sonne le beau mot, je t’en prie, - Qui me doit ôter de misère. – Ainsi ne se perde une goutte – De toi, soit blanche, ou soit vermeille. – O Bouteille – Pleine toute – De mystères, - D’une oreille – Je t’écoute : - Ne diffères. » - La dive bouteille est aujourd’hui repris comme nom par un salon de vignerons qui se tient depuis 13 ans, cette année encore au Château de Brézé (affiche), au moment du Salon des vins de Loire à Angers. * Ode bachique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article