Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

DillTastingMenu-.jpgLa filiale suédoise de « Lidl », qui fait dans la malbouffe pour la grande distribution via le hard-discount, vient de réussir, à Stockholm, un « coup génial » avec la collaboration d’un deux étoiles anglais, Michael Wignall, qui doit être un adepte des clowneries de Jean-Pierre Coffe qui a déjà vendu son âme au même genre d'industrie. C’est cette « expérience » que nous raconte – et dénonce - Vincent Pousson sur son blog « ideesliquidesetsolides », sous le titre « Snobisme gastronomique, la boucle est bouclée » *. Petit extrait : « Épaulé par une agence de com', l'entreprise a, "dans le plus grand anonymat", ouvert un restaurant provisoire, un pop-up comme on dit, baptisé « Dill » (l'anagramme de « Lidl »). Aux manettes, un chef, Michael Wignall, deux macarons en Angleterre. C'est lui, dont la presse britannique loue la modernité (comprenez qu'il est moléculaire), qui a collaboré (le mot n'est pas innocent) à ce beau projet. Il a donc mis au point un de ces fameux menus-dégustation de merde, ceux dont cette même modernité a le secret pour brouiller les pistes et où ce qu'on est sensé ingurgiter ne ressemble plus à rien. Car la grande supercherie, c'est que tous les plats gastronomiques, graphiques, artistiques du « Dill » étaient préparés avec de la matière première de chez « Lidl ». » Pour lire la suite du menu en photo, allez voir sur : http://ideesliquidesetsolides.blogspot.com.es/2013/11/snobisme-gastronomique-la-boucle-est.html ça vaut le détour. Merci à Vincent Pousson pour ce coup de gueule salutaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article