Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

legrandvenise.jpgLes angelots par-ci par-là, les fleurs partout, la salle bourgeoise et cossue, les banquettes sur lesquelles sont venus s’asseoir le Tout-Paris et le Monde aussi, vous êtes dans le dernier grand restaurant italien qui honore la cuisine de la Sérénissime République. Laissez-vous faire en tâtant de la rafale d’antipasti comme nulle part ailleurs – mais en abondance irraisonnée, alors attention quand même à conserver un peu d’appétit pour la suite -, de pâtes qui sont merveilleusement cuites (les spaghetti alle vongole évidemment et des ravioli à se damner), de scampi fritti comme si vous étiez sur le marché du Rialto, de piccata au citron avant les fromages du cru et le tiramisù et la glace caramel qui sont des modèles. Les grands (et coûteux) vins de la Botte sont aussi de la partie, tout comme la famille Piprel qui, de concert, dirige cette maison avec une passion jamais démentie, à la manière d’hier, bichonnant le client et avec le souci d’un service au petit point. Munissez-vous néanmoins de quelques billets pour une note qui n’ignore pas l’inflation. Et sachez que le Michelin n’a jamais daigné citer la maison depuis sa création voilà plus de 50 ans, alors que notre confrère François Simon propose de la classer à l’UNESCO ! Le Grand Venise – 171, rue de la Convention (Paris 15e). Téléphone : 01 45 32 49 71. Fermé dimanche et lundi. M° Boucicaut ou Convention. Carte : 90-150 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article