Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

cidre-francoisDavid.jpgLe cidre ne saurait qu’être non filtré. Celui de François David est non filtré alors que 99,90 % des cidres normands sont filtrés. Dans sa cidrerie du bocage normand, vous êtes d’abord accueillis par les oies de la maison avant de l’être par le maître de maison. Il vous expliquera pourquoi il a renoncé à l’appellation d’origine contrôlée qui, pour lui, n’est plus qu’un argument commercial. Parce qu’elle autorise la filtration qui enlève au jus ses principes de base, ses levures naturelles – à la seule fin de les faire pétiller -, qu’elle permet l’ajout de levures de laboratoires et, aussi, celui de soufre pour la conservation. Chez lui, le cidre ne comporte rien d’autres que du jus de pommes et surtout aucune adjonction de produits divers et variés. Il est produit avec des variétés locales anciennes, toutes issues de pommiers à hautes tiges qui sont réparties dans sa ferme depuis presque 150 ans. Près de 500 pommiers dont la récolte se fait à la main, de septembre à Noël, et ensuite, après un tri très sélectif (pas de pommes pourries !), les pommes sont longuement mûries dans son grenier. Elles sont ensuite pressées sur un pressoir des années 30, puis par soutirages successifs pour séparer le jus de ses lies avant la mise en bouteille. Elles portent le nom de bedan, binet rouge, bisquet, domaine et saint-martin. Le cidre qui en résulte est unique, une survivance presque dans ce monde du Pays d’Auge qui laisse partir son patrimoine au profit de l’industrialisation. Alors, prenez le temps avec le cidre de François David qui sait encore restituer le goût de la pomme dans la bouteille. – François David, route de Fierville (14130 Blangy-le-Château). Téléphone : 02 31 64 76 66. (Photo by Alexksso)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article